En direct

Canicule: dans le sud-est, le rude quotidien du BTP
Les températures restent largement au dessus des normales saisonnières cette semaine encore dans le Gard, le Vaucluse ou l'Hérault. - © ucarer - stock.adobe.com

Canicule: dans le sud-est, le rude quotidien du BTP

Laurent Duguet |  le 03/07/2019  |  CaniculeBâtimentTravaux publicsQualité de vie au travailManagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Canicule
Bâtiment
Travaux publics
Qualité de vie au travail
Management
Artisans
Vaucluse
Gard
Hérault
Valider

Le mercure continue de tutoyer des sommets dans le Gard, le Vaucluse ou l’Hérault. 32°c à 37°c sont prévus jusqu’à ce samedi 6 juillet 2019. Après les pics historiques de la semaine dernière, les entreprises de TP et de bâtiment doivent encore composer avec la chaleur. Témoignages sur le terrain.


► Gard : «Le jour de la vigilance rouge, j’ai arrêté l’activité»

Olivier Giorgiucci, directeur d’Eiffage TP Est Languedoc-Roussillon et Président de la FRTP Occitanie et de l’Union pour les entreprises du Gard

« Avec 400 collaborateurs, nous couvrons l’est de l’Hérault, le sud Lozère, une partie des Bouches-du-Rhône et l’ensemble du Gard, ce dernier département rassemblant la moitié de nos effectifs. Les fortes chaleurs actuelles nous ont poussé à décaler l’organisation de nos chantiers avec un démarrage à 7h du matin, jusqu’à 16h.

Outre une distribution d’eau régulière, plusieurs pauses sont prévues dans les fourgons et les bungalows, ces derniers étant aussi climatisés et équipés en outre de glacières et réfrigérateurs. En matière d’EPI, nous équipons nos salariés de sahariennes sous casque depuis juin 2018, lors d’un épisode quasiment équivalent et que personne n’avait alors médiatisé !

Quand le niveau vigilance rouge a été déclenché dans l’Hérault et le Gard, j’ai pris la décision radicale de cesser l’activité de l’entreprise, soit une quinzaine de chantiers de VRD et aménagements urbains dans le Gard, dont celui du Bus à haut niveau de service (BHNS) de Nîmes.

Dans la mesure où nous disposons d’un calendrier annualisé pour les 35h, il a été possible d’intervenir sur une modulation des heures et j’ai actionné un jour à notre charge. Après le pic du 28 juin, nous sommes encore soumis à de fortes chaleurs en journée, mais avec une baisse des températures la nuit. Si, cependant, un épisode caniculaire venait à se reproduire, je n’hésiterai pas à refaire de même.

Dans tous les cas, je sensibilise chacun aux consignes de sécurité, qui est de veiller les uns aux autres, surtout dans ce contexte météorologique. C’est du bon sens, mais cela va mieux en le rappelant ».

►Hérault : « Un effet sur notre activité climatisation, mais on ne peut pas se démultiplier ! »

Philippe Toulon, PDG de Sanithermic, 60 salariés, Castries (Hérault)

« Nous sommes situés dans à Castries, dans l’Hérault, à seulement 15 km de Gallargues-le-Montueux (Gard), où a été battu le record de chaleur avec 45,9° le 28 juin. Nous avons subi nous aussi les records de canicule. Celle-ci a eu un effet sur notre activité climatisation – axée majoritairement dans le tertiaire - qui représente 25 % de notre chiffre d'affaires.

Ainsi, ces températures ont accéléré en un temps record le règlement d’importants dossiers en attente sur deux CFA, l’un portant sur un système de VRV (Variable Réfrigérant Volume), l’autre sur une climatisation en muraux avec GTC intégrée (gestion technique centralisée). Evidemment, ces chantiers sont à exécuter rapidement, et même si nous anticipons les périodes estivales, notre organisation doit s’adapter.

Ce pic activité sans précédent – explicable aussi en raison de reports de chantiers de 2018 – nous amène à faire appel à 40 intérimaires jusqu’en septembre. Nous recevons aussi de nombreux appels de particuliers, que nous aiguillons immédiatement vers des confrères.

Pour le reste des demandes, émanant de clients professionnels entrants et non équipés, nous avons dû gérer cet afflux par des refus. On ne peut pas se démultiplier ! Quant à notre équipe d’entretien et dépannage, elle a été sollicitée pour des interventions sur des appareils soumis à rude épreuve. Face à cette activité, et même si chaque année nous formons dix apprentis des Compagnons du devoir, nous avons du mal à recruter et recherchons des chefs d’équipes (N4P2) en CDI et des compagnons professionnels (N3P1 et N3P2).

Avec cet épisode caniculaire, les municipalités vont être probablement attentives à climatiser leurs écoles et nous nous positionnerons sur ce marché qui devrait s’ouvrir d’ici peu. »


► Vaucluse : « Les conditions de travail de mes équipes me préoccupent »

Philippe Million, PDG d’Everest Isolation, 35 salariés, Orange (Vaucluse)

« La chaleur dans le Vaucluse, je la connais depuis 61 ans, mais jamais encore avec cette intensité et cette durée ! Mon entreprise est spécialisée dans l’isolation soufflée des combles et, depuis le 10 juin, nous avons reçu 210 appels entrants contre 450 pour l’ensemble de l’année 2018 ! La canicule a incité des particuliers à profiter du programme « Coup de Pouce isolation » et nous y répondons positivement, notamment en recrutant huit personnes début juillet. L’effectif atteindra ainsi près de 50 personnes fin 2019.

Ce sont les conditions de travail de mes équipes (11 équipes de deux personnes) qui me préoccupe le plus : quand le thermomètre affiche 35° à l’extérieur il faut ajouter au minimum 20° supplémentaires dans les combles des maisons du Sud de la France. Nous sommes attentifs aux prévisions météorologiques et nous planifions les interventions lors des pics de chaleur, avec des chantiers qui démarrent vers 6h45.

A raison d’une heure par intervention, mes équipes doivent être sorties des combles à 12 h pour rejoindre leur véhicule climatisé et terminer leur journée. J’ai instauré en juillet et jusqu’au 9 août, date de fermeture estivale de l’entreprise, une prime chaleur individuelle de 20 € brut par jour, que l’on soit salarié ou intérimaire. J’ai équipé ceux qui travaillent dans les combles de poches d’eau fraiches Camelback pour leur permettre de s’hydrater simplement. Depuis le 3 juillet, les camions embarquent chaque jour une pastèque verte qui permet à la fois de s’hydrater et de disposer d’un apport nutritionnel.

Enfin, je viens de découvrir l’existence de gilets de rafraîchissement équipés de poches de glaçons. Je vais tester ce matériel et je pense en doter rapidement l’ensemble de l’effectif. Ces petits gestes ont, à mes yeux, une valeur très importante, celle de prendre soin de la santé de mes collaborateurs. Sur un marché en pleine croissance (Everest Isolation a réalisé un CA en progression en 2019, à 6,8 M€ et vise 8 M€ en 2020), c’est essentiel. »


Sur le même sujet Canicule: appel à la vigilance générale dans le BTP

Commentaires

Canicule: dans le sud-est, le rude quotidien du BTP

Votre e-mail ne sera pas publié

michel

03/07/2019 19h:01

Les entreprises du BTP cotisent à la caisse de congés payés dont une partie concerne les intempéries. Intempérie: conditions climatiques qui ne permettent pas de travailler en sécurité faire travailler du personnel en plein soleil avec 38° à l'ombre peut mener à un accident très grave méme avec une bouteille d'eau fraiche à disposition comme le veut le règlement. Mais..... la chaleur n'est pas reconnue par les caisses comme une intempérie. seul le froid et la pluie le sont. Règlement quand tu nous tient !!!

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur