En direct

Canet-en-Roussillon mise sur la croissance bleue
Les aménagements du port et ceux de la frange littorale représentent 72 M€ d’investissements. - © VILLE DE CANET-EN-ROUSSILLON

Canet-en-Roussillon mise sur la croissance bleue

Florence Jaroniak |  le 30/11/2018  |  Pyrénées-OrientalesAménagementQuartier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Pyrénées-Orientales
Collectivités locales
Aménagement
Quartier
Valider

Pyrénées-Orientales -

Les travaux de gros œuvre du futur aquarium Oniria s'achèvent à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales), un an avant la date de livraison prévue. Mais cet équipement d'un montant de 15 M€ est la face émergée de l'iceberg. « Il marque la première étape de Port 2020, un programme ambitieux de requalification urbaine de l'entrée du port », résume Daniel Schemla, directeur de la société publique locale Sillages, qui porte le projet, « autofinancé comme l'ensemble de nos exploitations ». Lauréat de l'appel à manifestation d'intérêt « Reconquête des friches en Occitanie » début novembre, Port 2020 vise à « intégrer le port à la ville » et à la zone d'hébergement de plein air en pointe nord, afin de favoriser l'essor économique et touristique de Canet.

Dans un premier temps, côté nord, les activités de la zone technique portuaire, en déshérence, vont être transférées au pôle nautique, dans de nouveaux locaux à construire. Les 3 hectares ainsi récupérés seront réaménagés afin de pouvoir accueillir au mouillage, une centaine de bateaux supplémentaires de 15 à 30 m tout en augmentant la capacité de stationnement des véhicules. La seconde étape consistera à développer la zone sud autour de l'aquarium, par la réalisation d'équipements urbains destinés à remettre à niveau l'offre commerciale et renforcer les loisirs maritimes.

Circulations douces au programme. Finalisé à l'horizon 2021, ce programme fera aussi la part belle aux déplacements doux : création d'un parc-relais de 300 places et d'une écogare, navette portuaire électrique, raccordement aux itinéraires cyclables… Par ailleurs, la commune poursuit la mue de son front de mer avec le démarrage, cet automne, de travaux place Charles-Trenet, portant sur la construction d'un belvédère en forme de paquebot. Entre les aménagements du port et ceux de la frange littorale, l'ensemble des dossiers représente 72 M€ d'investissements. Ils pourraient être retenus dans le cadre du plan Littoral 21, chapeauté par la région Occitanie.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur