En direct

Canal Seine-Nord : la déclaration d'utilité publique est prorogée
Tracé du futur canal Seine-Nord. - © © Groupe Moniteur

Canal Seine-Nord : la déclaration d'utilité publique est prorogée

F.M., avec AFP |  le 31/07/2018  |  Travaux publicsCanal Seine-Nord EuropeGrands projetsCollectivités localesEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Travaux publics
Canal Seine-Nord Europe
Grands projets
Collectivités locales
Entreprises
Loi mobilités
Assises de la mobilité
Valider

Un décret paru au JO ce mardi 31 juillet étend la DUP de cette liaison fluviale au 12 septembre 2027. Un signal positif de plus pour ce projet que la future loi d'Orientation des mobilités (LOM) prévoit en l'état de "régionaliser", comme le réclament les élus locaux. 

Un pas de plus pour le projet du canal Seine-Nord, déjà perçu favorablement à travers la future loi d'Orientation des mobilités (LOM). Un décret, paru ce mardi 31 juillet 2018 au Journal officiel, confirme la déclaration d'utilité publique (DUP) de cette liaison à grand gabarit devant, pour 4,9 milliards d'euros, relier la Seine au réseau fluvial de l'Europe du Nord.

Le canal Seine-Nord Europe, long de 107 kilomètres entre Compiègne (Oise) et Aubencheul-au-Bac (Nord), doit faciliter le transport de marchandises entre les pays du Benelux et la région parisienne, et décharger l'autoroute A1. Le décret, signé le 25 juillet, proroge la DUP, qui datait de 2008. Le délai prévu pour réaliser les expropriations nécessaires à la construction de l'ouvrage est officiellement étendu jusqu'au 12 septembre 2027.

Le projet d'origine, conçu comme un partenariat public privé d'un montant évalué à 7 milliards d'euros, a été abandonné et revu à la baisse, avec un financement cette fois 100% public.

Projet relancé

Mis de côté par le gouvernement à son arrivée aux affaires l'an dernier, il a été relancé cet automne, sous la pression notamment du président de la région des Hauts-de-France Xavier Bertrand. La société chargée de le réaliser, qui dépendait de l'Etat, est notamment passée sous le contrôle des collectivités locales.

Selon les chiffres transmis à l'AFP par la région Hauts-de-France, le plan de financement prévoit que l'Union européenne apportera 2,1 Mds€, l'Etat 1,01 Md€ et les collectivités locales 1,01 Md € (dont Hauts-de-France 352 M€, Ile-de-France 110 M€, Nord 200 M€, Pas-de-Calais 130 M€, Oise 100 M€ et Somme 70 M€), le solde venant essentiellement d'emprunts. La mise en service est espérée en 2026.

Commentaires

Canal Seine-Nord : la déclaration d'utilité publique est prorogée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur