En direct

Canal Seine-Nord Europe : la convention de financement est signée
Emmanuel Macron a validé, le 22 novembre, l'engagement de l'Etat à hauteur de 1,1Md€, dans la construction du canal Seine-Nord Europe, le 22 novembre. - © Twitter @hautsdefrance

Canal Seine-Nord Europe : la convention de financement est signée

Jessica Ibelaïdene avec AFP |  le 25/11/2019  |  Hauts-de-FranceTravaux publicsCanal Seine-Nord EuropeTravaux fluviauxGrands projets

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hauts-de-France
Collectivités locales
Travaux publics
Canal Seine-Nord Europe
Travaux fluviaux
Grands projets
Emmanuel Macron
Xavier Bertrand
Elisabeth Borne
Jean-Baptiste Djebbari
Valider

C'est à l'occasion de son déplacement dans la Somme que le président de la République, Emmanuel Macron, a définitivement validé l'engagement de l'Etat à hauteur de 1,1 Md€ pour financer le canal Seine-Nord Europe.

Annoncé début octobre, l'accord de financement entre l'Etat et les collectivités locales pour la construction du canal Seine-Nord Europe vient d'être définitivement entériné. A l'occasion de son déplacement dans la Somme, le 22 novembre, le président de la République a en effet validé l'engagement de l'Etat, soit 1,1 Md€ dans ce projet, qui doit permettre de relier la Seine au réseau fluvial de l'Europe du Nord d'ici à 2028.

C'est à Nesle que la convention de financement a été signée par la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne, le ministre de l'Action et des comptes publics Gérald Darmanin, et le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. Le président du conseil régional des Hauts-de-France Xavier Bertrand et le représentant de la Commission européenne Alexis Padoy sont également signataires.

Une "étape structurante" franchie

Pour Emmanuel Macron, présent en fin de journée pour clôturer sa visite de deux jours dans la Somme, "c'est une étape importante que nous vivons aujourd'hui" dans cette "aventure industrielle", qui s'est concrétisée ce 22 novembre."Après presque trente années de combats, je sais que c'est avec beaucoup d'émotions que nombre d'élus ici voient cette étape structurante être franchie", a affirmé le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse.

Sur le même sujet « En confirmant sa participation au Canal Seine Nord, la France a répondu « oui » à l’Europe »

Saluant un "chantier emblématique de notre capacité à nous projeter dans le futur, à oser à nouveau de grandes infrastructures", il a également estimé que la canal était "un projet écologique car il va permettre de réduire le transport routier pour permettre de transporter des marchandises par voie fluviale qui est trois à quatre fois moins polluante que la voie routière".

Plus de 35 000 emplois à la clé

Le président de la région Hauts-de-France a renchéri, évoquant "le projet du siècle" : "il est synonyme d'emplois : environ 5000 pendant les travaux, plus de 30 000 ensuite sur les plateformes économiques, le développement des ports, de l'agriculture..." Soit plus de 35 000 emplois au total.

Sur le même sujet Le canal Seine-Nord Europe sort la tête de l'eau

"Nous ne rencontrerons pas autant d'occasions de le faire, c'est pourquoi nous nous sommes battus depuis des années", a-t-il déclaré à l'AFP, en voyant dans cette étape "une confirmation". Et de compléter : "cela montre aussi qu'un pays, dont le nôtre, doit aussi investir dans des infrastructures en dur (…) qui marient à la fois l'économie et l'écologie".

Livraison prévue en 2028

Long de 107 kilomètres entre Compiègne (Oise) et Aubencheul-au-Bac (Nord), ce canal a vocation à être le maillon manquant entre la Seine et le réseau fluvial de l'Europe du Nord. Le programme, dont le coût est estimé à 5 Mds€, sera également financé par l'Union européenne et les collectivités locales à hauteur de 2 Mds€ d'euros chacune.

En octobre, le Premier ministre Edouard Philippe avait promis que l'Etat serait "au rendez-vous des engagements" pris en faveur de ce projet, qui avait été mis de côté par le gouvernement en 2017. "Nous l'avons relancé en proposant d'assumer nous-mêmes le risque (…) et il faut reconnaître que les collectivités locales ont toujours joué le jeu à fond. Tout comme l'Europe, sans laquelle il n'y a pas le projet", a souligné Xavier Bertrand.

Sur le même sujet Canal Seine-Nord : l'Etat annonce un compromis avec les collectivités locales

Les travaux préparatoires doivent commencer dès 2020, avant un lancement du chantier fin 2021 deux ans plus tard pour une livraison prévue en 2028.

Commentaires

Canal Seine-Nord Europe : la convention de financement est signée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur