En direct

CALVADOS Le département pose ses conditions à la réalisation de Port 2000

FRANCOISE DAJON LAMARE |  le 05/05/2000  |  CalvadosFrance entièreCollectivités localesTransportsEure

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Calvados
France entière
Collectivités locales
Transports
Eure
Orne
Etat
Transports mécaniques
Valider

Avis favorable sous trois réserves

Réuni en assemblée plénière, le conseil général du Calvados a émis un avis favorable à Port 2000. Toutefois, cet avis est soumis à la prise en compte de trois conditions : la protection environnementale et paysagère du littoral et de la côte du Calvados doit être assurée, et la réalisation de Port 2000 doit enclencher la reconquête de l'estuaire de la Seine ; la sécurité du trafic maritime doit être considérablement renforcée et remaniée ; la rive gauche de la Seine et le Calvados doivent bénéficier de retombées économiques.

A ce propos, le département du Calvados rappelle que la directive territoriale d'aménagement de la baie de Seine implique l'aménagement de la Zipec au pied du pont de Normandie, zone industrielle que le Calvados et l'Eure sont prêts à engager afin d'accueillir des activités propres et à forte valeur ajoutée. L'Etat doit faciliter et aider financièrement ce projet, estiment les élus du Calvados.

Deauville demande une charte de qualité

La réindustrialisation du pays d'Auge et l'accélération de la modernisation du port de Caen-Ouistreham sont aussi réclamées. « La rive gauche doit être traitée comme la rive droite », observe la présiden- te du conseil général, Anne d'Ornano, qui rappelle la nécessité de réaliser notamment : la connexion entre le réseau ferroviaire normand et le réseau TGV européen ; la construction de l'autoroute Rouen/Alençon ; le désenclavement du port de Caen-Ouistreham du point de vue tant autoroutier (A84 et A88) que ferroviaire (Caen/Tours).

De son côté, la ville de Deauville a émis un avis défavorable. « En tant que maire de Deauville, mon regard sur Port 2000 n'est pas le même », a expliqué Anne d'Ornano qui réclame, au niveau de sa ville, en plus des requêtes exprimées par le département, « une charte de qualité établissant un protocole d'accord déterminant les normes de sécurité ou environnementales à ne pas transgresser ». L'enquête d'utilité publique se termine le 9 mai.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur