En direct

Cafpi se lance dans une activité de courtage pour les professionnels et les PME
Cafpi lance une nouvelle offre de courtage dédiée aux professionnels et aux PME. - © ©kasto - stock.adobe.com

Cafpi se lance dans une activité de courtage pour les professionnels et les PME

Sophie Vincelot |  le 12/02/2019  |  ImmobilierArtisansVie du BTPEntreprise artisanaleEntreprises de tailles intermédiaires

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Entreprises
Artisans
Vie du BTP
Entreprise artisanale
Entreprises de tailles intermédiaires
Valider

Le courtier, spécialisé dans le crédit immobilier, élargit son horizon et se lance dans une offre de courtage dédiée aux TPE et PME. Objectif : intermédier 1 milliard d’euros de prêts professionnels au cours des trois prochaines années.

C’est un marché encore embryonnaire que le courtier spécialisé en crédit immobilier, Cafpi, compte investir dans les prochaines années : celui du prêt aux TPE et PME. « 75 000 opérations de cession-transmission sont réalisées chaque année, dont 15 000 de la part d’artisans-commerçants, 45 000 cessions de TPE sociétés commerciales et 15 000 cessions de PME », remarque le président du directoire de Cafpi, Laurent Desmas. C’est dans ce contexte que le courtier a décidé de créer une nouvelle offre d’accompagnement entièrement dédiée aux chefs d’entreprise.

Cette dernière vise les professionnels, comme les artisans, les commerçants et les professions libérales, mais également les PME, avec des chiffres d’affaires compris entre 0 et 30 millions d’euros. « La demande de financement doit être comprise entre 100 000 euros et 15 millions d’euros, présente Fabrice Pesin, directeur de la stratégie et de l’innovation chez Cafpi. Pour les plus petits tickets, nous estimons qu’il ne sera pas rentable pour un chef d’entreprise de faire appel à un courtier [dont les honoraires se chiffrent à 1% du montant financé – NDLR]. »

L’objectif, pour le courtier, est d’intermédier 1 milliard d’euros de prêts professionnels au cours des trois prochaines années, à travers des offres de prêt classique, d’affacturage, de crédit-bail et de location financière. « Nous voudrions que le dossier moyen se situe autour de 400 000 euros », espère Fabrice Pesin. Pourront être financés, par exemple, des projets d’équipement matériel, de travaux et rénovation, de rachat de parts de société ou encore d’export.

Marché prometteur

Pour Cafpi, le marché présente des perspectives prometteuses. Comme le note le courtier en crédit, à fin septembre 2018, l’encours de crédits aux seules TPE de moins de 10 salariés atteint 276 milliards d’euros, dont 129 milliards de crédits à l’équipement et 127 milliards de crédits immobiliers professionnels. « Il y a beaucoup de crédit bancaire mais lorsque l’on interroge les chefs d’entreprise, le ressenti est mitigé », observe Fabrice Pesin.

C'est sur cette dernière question que le courtier compte se démarquer. Car, avec la multiplication des offres de financement, les chefs d'entreprise dépourvus de conseiller ont des difficultés à prendre certaines décisions financières. « Il peut y avoir des confusions autour du crowdfunding, de l’affacturage, de la location financière ou du cofinancement », analyse Fabrice Pesin. De plus, selon Cafpi, l'accès au crédit est moins aisé pour les TPE que pour les PME de plus de 10 salariés, avec des demandes acceptées dans 82% des cas, contre 97% pour les PME. « Si le taux d’accès était le même, ce serait 60 000 petites entreprises supplémentaires qui obtiendraient un financement sur les 400 000 demandes annuelles », poursuit le directeur de la stratégie et de l’innovation de Cafpi.

Collaboration avec des établissements non-bancaires

C’est pour accompagner les entreprises face à ces différents enjeux que le courtier a constitué une équipe dédiée, composée de 20 personnes. Avant de se déployer sur le territoire national, la société a d'ailleurs déjà pu expérimenter son offre à Rennes. « Sur les trois dernières années, 500 entreprises ont fait appel à nous. En 2018, 150 projets ont été financés pour 50 millions d’euros », expose Fabrice Pesin.

Dans le cadre de son offre, Cafpi a mis en place une plateforme pour accompagner les entreprises, Rosace, pour Recherche Optimisée de Solutions Adaptées de Crédit pour les Entreprises. Cette plateforme a pour objectif de faciliter la collecte des informations financières et non financières du client et de fluidifier la transmission des dossiers aux différents prêteurs du marché.

« Nous voulons exploiter la data pour être le plus efficace et, donc, savoir rapidement si le dossier est finançable par le marché », ajoute Fabrice Pesin. Outre les établissements bancaires, Cafpi compte collaborer avec les sociétés de caution mutuelle, les établissements de crédit spécialisé (affacturage, crédit-bail…) et les plateformes de financement participatif.

Commentaires

Cafpi se lance dans une activité de courtage pour les professionnels et les PME

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur