En direct

CAEN Patrimoine en danger Le maire, Brigitte Le Brethon, tire la sonnette d'alarme

FRANCOISE DAJON-LAMARE |  le 14/09/2001  |  CalvadosFrance entièreCollectivités localesPatrimoineEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Calvados
France entière
Collectivités locales
Patrimoine
Etat
Valider

Quarante-deux millions d'euros seraient nécessaires pour restaurer le patrimoine de la ville de Caen. Les dotations annuelles ne suffisent pas. Le maire, Brigitte Le Brethon, a invité le secrétaire d'Etat au Patrimoine et à la Décentralisation culturelle, Michel Duffour, à juger de l'urgence des besoins.

La ville de Caen est confrontée, en effet, à une double préoccupation patrimoniale. D'une part, les édifices restaurés après guerre présentent des déficiences graves : pierres qui se fendent littéralement en deux, infiltrations d'eau, chutes de pierres, etc.

D'autre part, les édifices du XIe au XVIe siècle, qui n'ont pas connu de restauration complète (Saint-Etienne, Saint-Sauveur, Vieux Saint-Etienne) parce que non affectés par les bombardements, posent eux aussi, aujourd'hui, des problèmes de sécurité. Cela explique que, depuis de nombreuses années, l'Etat, la ville de Caen et son partenaire, le conseil général du Calvados, ne peuvent plus se consacrer à la restauration complète de certains monuments mais doivent disperser leurs interventions sur pratiquement l'ensemble du patrimoine, soit 22 édifices classés et inscrits, sans réussir à conjurer les périls qui s'amplifient.

Une situation d'urgence

Les diagnostics successifs établis par les architectes en chef et les conservateurs régionaux ont, depuis longtemps, démontré la nécessité d'un « programme spécifique ».

Invité à découvrir le patrimoine de la ville de Caen, Michel Duffour a également été convié à appréhender l'urgence de ce programme, destiné à sauvegarder le patrimoine historique de la capitale régionale. Caen, un patrimoine en danger ou un patrimoine dangereux ? La question est posée, alors qu'il y a quelques années un clocheton de plus d'une tonne, provenant de l'église Saint-Etienne, est tombé dans la rue et qu'une clé de voûte s'est descellée. Au total, ce sont donc plus de 42 millions d'euros (275 millions de francs) qui seraient nécessaires pour restaurer la cité. Sans un « programme spécifique », la ville de Caen pourrait devenir un chef-d'oeuvre... en péril.

PHOTO : Le maire, Brigitte Le Brethon, a fait découvrir le patrimoine caennais à Michel Duffour, à qui elle a remis ses doléances en matière de restauration.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur