En direct

CAEN Les travaux du TVR vont démarrer

FRANCOISE DAJON-LAMARE |  le 17/03/2000  |  TransportsCollectivités localesArchitectureAménagementVar

1,259 Milliard et vingt-sept mois de travaux

Après douze ans de gestation, les travaux du TVR (un tramway sur pneus bimode) vont enfin démarrer. Ce démarrage est suspendu à la notification du montant de la participation financière de l'Etat, laquelle est imminente. Huit mois après la DUP (le concessionnaire, groupement Spie Batignoles-Bombardier Eurorail-ANF Industries, avait été retenu en juillet 1994, et l'exploitant VIA GTI et sa filiale CTAC en 1997), les travaux du TVR de Caen vont donc démarrer à la fin mars. Le syndicat mixte des transports en commun de l'agglomération caennaise, aujourd'hui baptisé Viacités, lance cette première ligne de 15,7 kilomètres, reliant Ifs à Hérouville, via Caen. Les entreprises sont en cours de désignation. Les premiers marchés seront signés d'ici à la fin du mois de mars, pour un lancement des travaux immédiat.

Cette première ligne comptera 34 stations et 4 têtes de réseau. Cinq parkings d'accueil de relais ou rabattement seront aménagés. Les travaux à réaliser concernent l'ouvrage lui-même et des opérations d'accompagnement : certaines déviations de réseaux, ainsi que des aménagements ou réaménagements d'espaces urbains. Cette deuxième partie comprendra successivement les ouvrages d'art (élargissement du pont de Churchill, mur du Val, viaduc sur périphérique nord, renforcement du viaduc de la Pierre Heuzé, ouvrages de la rue des Muets, la plate-forme (corps de chaussée et fixation du rail encastré, les quais de station, les sous-stations électriques), le réaménagement des espaces jouxtant la plate-forme, et l'équipement des stations et sous-stations...

Le coût de ce projet est de 2,59 milliards de francs, dont environ 200 millions pour les études et le fonctionnement du syndicat, 500 millions pour les infrastructures, les voies, les rails, les ouvrages d'art et la gestion des feux, 300 millions pour les rames, le garage et l'entretien, 130 millions pour le système d'aide à l'exploitation et l'information des voyageurs, la communication, la billétique, le traitement de l'intermodalité, le mobilier urbain, 170 millions de francs pour les opérations d'accompagnement (restitution de la fonctionnalité de la voirie, indemnité de perte d'activité, acquisitions foncières, etc).

La participation des différents financeurs (Europe, Etat, région, Viacités, concessionnaires) n'est pas encore exactement finalisée. L'Etat devrait indiquer prochainement le montant de son aide, montant sans doute très important. Idem pour la région qui négocie encore avec Viacités.

Les premiers chantiers

Le premier chantier devrait être celui du pont Winston-Churchill, à Caen, qui sera élargi des deux côtés. Coût de l'opération : 6,3 millions de francs. Le chantier du Val (mur de soutènement) à Hérouville (2,2 millions de francs) est prévu au 17 avril. Suivra le 2 mai l'ouvrage de la rue des Muets (mur de soutènement, 4,5 millions de francs). En juin, les trois passerelles du stade à Hérouville-Saint-Clair seront démolies et deux seront reconstruites (6,2 millions de francs). En juillet, débutera le franchissement du périphérique (11,4 millions de francs). Un ouvrage est également prévu à l'université (3,2 millions de francs).

Pour limiter les nuisances, Thierry Marc, président de Viacités, qui a succédé à François Solignac Lecomte, premier maire adjoint de Caen, initiateur du projet, précise que la réalisation des travaux de plate-forme se fera sur trois, voire quatre, sites simultanément. La longueur des chantiers n'excédera pas 600 mètres, la largeur de l'emprise sera limitée à celle de la plate-forme (environ 6,50 m), plus un mètre de part et d'autre. Plus d'un million d'heures de travail seront réalisées sur le projet, qui comptera environ 250 personnes pendant la durée des travaux estimée à 27 mois. Les essais seront réalisés de mi-mai à mi-juillet 2002, date à laquelle la période de « marche à blanc » débutera pour une durée de deux mois. A la rentrée scolaire 2002, l'agglomération caennaise disposera d'un tramway sur pneus de quinze kilomètres de longueur.

Fiche technique

Maître d'ouvrage : Viacités (ex-syndicat des transports en commun de l'agglomération caennaise).

Concessionnaires : travaux publics, Groupement Spie Bombardier, services publics, CTAC (filiale Viacités).

Maîtres d'oeuvre : pour aménagement urbain périphérique, non choisis à ce jour.

Ligne nord/sud : 4 têtes de réseau (Hérouville-Saint-Clair, Campus II, Grâce de Dieu, Ifs : 15,7 km), 34 stations, 2 parcs relais, 3 km de voie béton, 12,7 km de voie béton bitumineux.

Bilan vert : 900 arbres supplémentaires.

Coût : 1,3 milliard de francs.

Ligne est/ouest : en cours d'étude.

Matériel roulant : Bombardier Eurorail, tramway sur pneu, climatisé, plancher intégralement bas, 150 personnes à 4 personnes/m2, 200 personnes à 6 personnes/m2.

Premier essai de rame : homologué en décembre 1996.

Exploitation commerciale : en Ile-de-France (TVM) depuis novembre 1997.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 10.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur