En direct

C3B conduit un chantier sous haute sécurité

CHRISTIANE PERRUCHOT |  le 26/10/2018  |  Côte d'OrVinci Construction FranceDémarche prévention

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Côte d'Or
Vinci Construction France
Démarche prévention
Valider

Dijon -

Sur le chantier en cours de 41 logements locatifs au centre-ville de Dijon (Côte-d'Or), l'entreprise générale C3B Construction met en œuvre de façon poussée la politique de prévention sécurité de sa maison mère, Vinci Construction France. La journée commence par dix minutes d'échauffements musculaires et cardiaques. Les employés des sous-traitants sont conviés à en faire autant. Ils s'y plient volontiers, selon Nadine Barralon, directrice de C3B. « Ce n'est pas du temps perdu, au contraire les compagnons sont plus rapidement opérationnels », affirme-t-elle. Ils empruntent ensuite un tapis rouge pour rejoindre la zone de chantier. Exempt de tout encombrement, cet espace de circulation doit de ce fait éviter les chutes de plain-pied.

Fluidifier l'approvisionnement. Clôturée de barrières, la zone de stockage du matériel est gérée par un compagnon affecté à la préparation des outils et matériaux au fur et à mesure des besoins de la journée. Il communique par talkie-walkie avec les chefs d'équipe afin de fluidifier l'approvisionnement. Il gère aussi la zone de tri des gravats, aciers, bois, plastiques et cartons. Celle-ci est située à côté de la zone de lavage, dotée d'un bac de décantation en circuit fermé. Chaque semaine, le conducteur de travaux organise le « quart d'heure de sécurité », pendant lequel il recueille les avis des compagnons et recadre les éventuels incidents.

Le bâtiment de six étages est construit, à l'exception des planchers, avec du béton autoplaçant, dont le mélange sans vibration ni nuisance sonore limite la pénibilité. Sous maîtrise d'ouvrage d'Adim, la filiale de développement immobilier de Vinci Construction France, l'opération a été vendue en l'état futur d'achèvement au bailleur local Orvitis, qui étendra ses bureaux sur 225 m2 au rez-de-chaussée. D'un coût de 5,53 M€, elle sera livrée en septembre 2019.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur