Immobilier

Bureaux : vers la fin des open space ?

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Lieux de travail

Exit les open space, place à de nouveaux espaces de travail collaboratifs et diversifiés. Pour optimiser les performances des collaborateurs, les entreprises optent désormais pour des lieux de travail plus diversifiés, comme le note le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise, Colliers International France, dans un livre blanc sur le sujet.

Est-ce la fin des open space tels qu’on les connaît aujourd’hui ? Les postes de travail identiques placés les uns à côté des autres pourraient en effet n’être bientôt plus qu’un lointain souvenir. C’est ce que soutient Colliers International France, un cabinet de conseil en immobilier d’entreprise, qui a publié un livre blanc relatif à l’impact des environnements de travail sur la transformation des entreprises.

Les besoins de collaboration et l’émergence du digital ont ainsi complètement redessiné les lieux de travail. « Le modèle d’espace de travail qu’est l’open space n’a fait qu’abattre les cloisons. Aujourd’hui, la question de la diversité des espaces à disposition des collaborateurs est posée, explique Cécile Adam, consultante en accompagnement du changement chez Colliers International France. On optimise des lieux, mais surtout on repense l’espace de travail pour favoriser la performance et le bien-être de ses utilisateurs. »

 

Exigences des collaborateurs

 

Des utilisateurs qui sont également des contributeurs exigeants, comme le rappelait Nathanaël Mathieu, cofondateur et président de LBMG-Workplace, société de conseil spécialisée dans le télétravail, à l’occasion du Salon de l’immobilier d’entreprise (Simi) en décembre dernier. « Les dirigeants et les consultants, quand ils pensent à de nouveaux espaces de travail, doivent redonner la juste place aux collaborateurs », analysait le jeune dirigeant

Et pour répondre aux nouvelles exigences des salariés et des entreprises, l’environnement de travail devient plus flexible et varié. « Finis les bureaux attribués, les salariés disposent d’un ensemble d’espaces qu’ils utilisent en fonction de leurs activités. Aux traditionnelles salles de réunion s’ajoutent des lieux de silence ou de concentration, des espaces de conversation plus informels ou des aménagements propices au travail d’équipe », observe Colliers International France dans son livre blanc. Objectif : satisfaire les besoins d’autonomie et de collaboration des salariés.

 

Optimisation immobilière

 

Pour autant, si l’aménagement des bureaux devient un moteur d’innovation pour les entreprises, la problématique financière reste un critère de choix pour celles qui veulent transformer leurs locaux. Aussi, certaines répondent aux sirènes de l’optimisation immobilière. Comme le soutient Jean-Marie Célérier, membre de Stonup, cabinet de conseil en stratégie spécialisé dans les métiers de l’immobilier, la tendance penche vers une baisse effective du nombre de mètres carrés consacrés au bureau, grâce notamment aux lieux de partage. « A Paris, nous sommes passés de 1,1 poste par salarié à un ratio de 0,8 », prévenait-il à l’occasion du Simi

Si les entreprises gagnent désormais de la surface, elles doivent aussi adopter une attitude « gagnant-gagnant ». « Par exemple, lors du passage en postes partagés, il s’agit de réinjecter une partie des économies générées dans du qualitatif : davantage d’espace, un meilleur équipement et la possibilité pour tout collaborateur de choisir entre des espaces ergonomiques adaptés à ses différentes activités : échanger, se concentrer, créer, se détendre… », prescrit Han Paemen, directrice Workplace chez Colliers International. De quoi donner lieu à des environnements de travail entièrement tournés vers le bien-être des salariés.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Flex-Office : quels impacts sur les salariés ?

    L’evolution vers le flex / smart-office n’est pas sans conséquence sur l’humain. Perte de repères, difficultés de concentration, stress lié au rythme imposé par cette nouvelle flexibilité, etc. Les CHS-CT sont très souvent mandatés pour évaluer les effets sur le moral des salariés.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X