En direct

BUREAUX Une hausse de la demande en Ile-de-France

FRANCOISE VAYSSE |  le 17/01/1997  |  France ImmobilierParisProfessionnels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Immobilier
Paris
Professionnels
Valider

Le volume des transactions a progressé en 1996 sur le marché des bureaux en Ile-de-France, puisque 1 550 000 m2 ont été placés (contre 1,45 million en 1995), selon les derniers chiffres d'Auguste Thouard. Les grandes transactions (de plus de 5 000 m2) représentent à elles seules un tiers du marché.

Le cabinet de conseil en immobilier note une diminution du nombre de transactions inférieures à 500 m2. Ce phénomène a joué en défaveur de Paris et, dans une moindre mesure, de l'ouest.

La baisse du stock, qui s'est amorcée en 1994, s'est poursuivie en 1996 : 4 164 000 mètres carrés de bureaux sont aujourd'hui disponibles en Ile-de-France (contre 4,3 millions en 1995). Le stock en banlieue s'élève à 2,33 millions (contre 2,47 millions en 1995). A Paris, il se chiffre à 1,82 million (contre 1,835 en 1995).

Auguste Thouard note une stabilisation du stock de seconde main en Ile-de-France. L'offre neuve, de son côté, a diminué de 130 000 m2 en un an et ne représente plus que 28% de l'offre disponible. A Paris, l'offre neuve s'est stabilisée en 1996 et représente 25 % du stock. Au niveau des valeurs, le début de stabilisation observé en 1995 s'est confirmé pour les biens de bonne qualité. A Paris même, la valeur moyenne des immeubles neufs se situe à 1 969 francs/m2 et celle des immeubles de seconde main ressort à 1 590 F/m2 ( - 7 %).

Investissements en hausse

Auguste Thouard note enfin une augmentation notable des investissements : 10 milliards de francs, contre 4,7 milliards en 1995. Trois grandes opérations représentent à elles seules 5,7 milliards. Ce sont les étrangers qui ont fait le marché : ils ont investi plus de 5 milliards en trois opérations (Blackstone, Rodamco et Philip Morris). Par ailleurs, le cabinet de conseil en immobilier estime à 4 milliards le montant des créances cédées au cours des derniers mois (valeur nettes comptables).

Graphique : Lente décrue des stocks (évolution de l'offre bureaux en Ile-de-France en 1995 et 1996)

Légende du graphique : Auguste Thouard avait signalé une légère remontée du stock à la mi-1996. Finalement, l'année se termine sur une baisse.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil