Bureaux : Siemens veut digitaliser les immeubles tertiaires
L'immeuble de Velizy occupé par Siemens Smart Infrastructure et où l'entité à déployé « Smart Office solution ».
Reportage

Bureaux : Siemens veut digitaliser les immeubles tertiaires

Barbara Kiraly |  le 05/12/2019  |  Immobilier tertiaireSiemensBâtiment connectéYvelinesSimi 2019

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier tertiaire
Tertiaire
Siemens
Bâtiment connecté
Yvelines
Simi 2019
Valider

Avec « Smart Office solution », Siemens Smart Infrastructure propose aux gestionnaires de digitaliser la gestion des bâtiments de bureaux pour améliorer leur pilotage quotidien.

Dès l’arrivée en voiture, votre expérience est digitale. Un QR code nominatif vous permet de vous identifier afin de passer les contrôles de sécurité et d’accéder au parking. Vous ne l’avez pas sur vous ? Aucun souci : la borne peut lire votre plaque d’immatriculation.

Une fois garé, un kiosque d’accueil vous identifie et signale à votre interlocuteur votre arrivée. L’application téléchargée au préalable vous indique le chemin à suivre pour le rejoindre grâce aux balises bluetooth déployées dans tout l’immeuble.

Dans le hall, un capteur décompte le nombre de personnes présentes dans le bâtiment pour donner l’information à la société qui gère le restaurant d’entreprise. Il adaptera ainsi le menu du jour.

Bienvenue chez Siemens Smart Infrastructure. La société a déployé, sur son site de Velizy qu’elle occupe depuis 2018, « Smart Office solution ». « Chaque action d’un collaborateur ou d’un invité permet d’optimiser l’ensemble des actions du bâtiment grâce à l’envoi de flux d’informations aux différents prestataires », indique Franck Morillon, responsable marketing de Siemens.

Bien que la solution soit très technique, la société préfère parler d’usages. « Une nouvelle population entre sur le marché de l’aménagement des espaces de travail, comme les directions des ressources humaines, ce sont des acteurs aux compétences nouvelles », explique Sébastien Butat, directeur marché vertical « Smart Office » de Siemens Smart Infrastructure.

Une application et un tableau de bord

La technologie proposée par Siemens se compose de deux parties. La première, destinée aux utilisateurs, se déploie sous forme d’application et permet de réserver des salles de réunion, localiser un collègue lorsque l’espace de travail est organisé en flex-office, personnaliser le confort de son espace de travail (chaleur, luminosité…). L’usager peut ensuite ajouter des widget à son application pour intégrer des informations complémentaires sur les services qui entourent l’immeuble (transports en commun, menu du restaurant d’entreprise, etc.)

De l’autre, un tableau de bord est destiné aux gestionnaires de l’immeuble pour améliorer son pilotage. « Nous avons remarqué qu’une salle de réunion en sous-sol n’était jamais utilisée, nous avons donc pour projet de la transformer en salle de sieste », indique Linda Aïssaoui, chef de projet qualité de vie au travail chez Siemens.

Abonnement de quelques euros/m²/mois

« Smart Office solution » s’appuie sur trois leviers. D’abord, les capteurs IoT Enlighted (société acquise par Siemens en 2018) qui collectent les données du bâtiment plusieurs fois par seconde. Ensuite, sur la plateforme DesigoTM CC (développée par Siemens) qui constitue le tableau de bord. Et enfin, sur la technologie Comfy (société intégrée à la division Smart Infrastructure en 2019 qui développe l’application et gère l’interface avec d’autres logiciels externes). Par exemple, si une salle de réunion est réservée, l’action s’inscrit directement dans l’agenda Outlook.

La solution est en « conformité parfaite avec la norme RGPD » et dispose d’un système de sécurité « s'appuyant sur les meilleures pratiques de l'industrie ». Elle se compose de deux coûts : d’abord l’installation des capteurs dans le bâtiment (qu’il soit neuf ou pas), puis un abonnement « de quelques euros par mois par m² avec un nombre d’utilisateur illimité », fait savoir Sébastien Butat, qui estime que la technologie peut être installée « en deux à trois mois ».

Siemens a de fortes ambitions de déploiement de sa solution, mais ne communique pas sur ses objectifs.

Commentaires

Bureaux : Siemens veut digitaliser les immeubles tertiaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur