En direct

Bureaux : Paris compte bien remporter la ligue des champions de l'immobilier tertiaire
Paris - © © phovoir.com

Bureaux : Paris compte bien remporter la ligue des champions de l'immobilier tertiaire

Barbara Kiraly |  le 10/03/2017  |  ImmobilierHauts-de-SeineSeine-Saint-Denis

Alors que s'ouvre le 14 mars à Cannes, le Mipim, Le Moniteur dresse l'état des forces en présence dans la compétition que se livrent les grandes villes européennes pour attirer les investisseurs immobiliers. Face à de serieuses concurrentes, Paris et la région Ile-de-France s'arment pour devenir "the place to be" du monde des affaires.

En immobilier de bureau aussi, le match France-Angleterre promet d'être serré. Et c'est le département des Hauts-de-Seine qui a ouvert les hostilités en octobre dernier, juste après le vote du Brexit. Au menu, une campagne de communication à destination des banquiers de la City : « Tired of fog ? Try the frogs ! » (Fatigués du brouillard ? Essayez les grenouilles !).

Valérie Pécresse, présidente (LR) de la région Ile-de-France, enfonçait le clou deux mois plus tard en adoptant un schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII) pour la période 2017-2021. Dans la foulée, la région a désigné l'Observatoire régional de l'immobilier d'entreprise (ORIE) comme le « lieu d'analyse et d'échanges » entre pouvoirs publics et professionnels afin « d'inspirer les orientations stratégiques des grands opérateurs ». Objectif : mettre l'immobilier francilien au service de l'attractivité du territoire. Valérie Pécresse compte bien faire de sa région le choix numéro 1 des banquiers qui devront se relocaliser en cas de Brexit dur et de perte du passeport financier européen qui permet à la City de vendre ses services.

Le prochain acte se jouera au Mipim, le salon des professionnels de l'immobilier, à Cannes, du 14 au 17 mars. La région Ile-de-France y pilotera, pour la deuxième année consécutive, le pavillon francilien. Londres n'est pas en reste : son maire, Sadiq Khan, est attendu sur la Croisette.

Londres - Le champion secoué par les effets du Brexit

Ses atouts

  • La première place financière d'Europe.
  • Un marché immobilier tertiaire constitué de 21 millions de m².
  • Une ville en pleine mutation : plus de 200 programmes de gratte-ciel en projet ou en construction selon une étude de la New London Architecture.
  • Malgré le vote en faveur du Brexit, la croissance du Royaume-Uni s'est maintenue à 2 % en 2016. Pour 2017, les prévisions oscillent entre 1,2 % et 1,6 %.
  • Londres est la ville européenne qui attire le plus les investisseurs. En 2016, ils y ont placé plus de 11 milliards d'euros.
  • [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Bureaux : Paris compte bien remporter la ligue des champions de l'immobilier tertiaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur