En direct

Bureaux de contrôle

le 10/02/2017

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

« La faute retombe trop souvent sur les diagnostiqueurs »

« Chaque acteur demande une certitude à 100 % sur nos diagnostics amiante. Or, il y a des parties du bâti sur lesquelles nous ne pouvons pas avoir d'avis tranché. Dans de tels cas, le maître d'ouvrage doit modifier ses plans ou financer des études plus fines. Car si l'on tombe sur de l'amiante pendant un chantier, des travaux de désamiantage onéreux peuvent être engagés, et la faute retombe souvent sur le diagnostiqueur. Vu les enjeux financiers, nos dépenses d'assurance ne cessent de croître, et cela pèse sur notre activité. »

PHOTO - 5788_365141_k2_k1_919589.jpg
PHOTO - 5788_365141_k2_k1_919589.jpg - © AQC

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur