En direct

Pourquoi Fondeville, fleuron du BTP, se retrouve en grandes difficultés
La nouvelle gare LGV de Montpellier, inaugurée cet été 2018, est l'un des derniers ouvrages d'envergure conçu par Fondeville. - © Jean Lelong

Pourquoi Fondeville, fleuron du BTP, se retrouve en grandes difficultés

Florence Jaroniak |  le 15/10/2018  |  EntreprisesBâtimentGénie civilETI du BTP

Le groupe catalan François Fondeville SA, dont l'activité s'étend au grand Sud, a placé son activité BTP en redressement judiciaire le 9 octobre.

Fondée il y a plus d'un siècle, le groupe perpignanais Fondeville s'est affirmé comme l'une des plus solides société familiales, avec un rayonnement multi-régional toujours plus important dans le BTP. Mais peut-être plus pour longtemps.

Organisée en trois établissements (Perpignan, Montpellier et Marseille), cette grande PME, dirigée aujourd'hui par Raymond Fondeville (3 autres membres de la famille composent l'équipe dirigeante), s’est illustrée par la réalisation de projets marquants comme la nouvelle gare Montpellier Sud de France (34), le Murena à Narbonne (11) ou encore l'Institut  Hospitalo Universitaire des maladies infectieuses et tropicales de Marseille. Mais l’arbre cachait la forêt.

Dans un contexte de crise sans précédent pour le BTP, notamment dans les Pyrénées-Orientales, l’entreprise avait déjà vu son chiffre d'affaires chuter de 120 M€ en 2015 à 102,4 M€ en 2016, selon le classement "Top 1000 du BTP" établi par le Moniteur. Elle a également accumulé des retards sur plusieurs chantiers, en raison de nombreuses journées d’intempérie du début d’année.

Tensions de trésorerie

« Ceci explique les graves tensions de trésorerie rencontrées début 2018 et qui nous ont amenés à demander le bénéfice d’un redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Montpellier » évoque la direction de Fondeville, dans un communiqué (lire ci-dessous). Une procédure qui concerne 284 salariés, mais aussi de très nombreux intérimaires et sous-traitants.


Selon une source citée par les Echos, le groupe serait surtout victime d'une « fuite en avant : ils semblaient solides et en croissance, mais ils cherchent continuellement des marchés pour couvrir leurs charges, en tirant sur les prix ».

Alors que d’autres rumeurs évoquent un passif de plusieurs dizaines de millions d'euros, l’entreprise précise que « cette mesure ne touche en aucun cas »  ses branches promotion immobilière et hôtellerie.

Restructuration

Elle affirme aussi s’être employée à « trouver des solutions pour se désendetter » depuis juillet 2018 et avoir mis en place « des mesures de restructuration pour retrouver une activité viable en 2019 ».

Après une période d’observation, le tribunal de commerce devra opter entre un plan de redressement ou une procédure de liquidation judiciaire. En l’état actuel des choses, seule une reprise par un leader du BTP semble pouvoir sauver le groupe.

Le groupe Fondeville en bref

102,4 M€ de chiffre d'affaires en 2016 (-14,94% par rapport à 2015, où le groupe réalisait plus de 120,3 M€ de CA)

Source : Top 1000 Le Moniteur

Une activité répartie pour les deux tiers dans le bâtiment, et un tiers dans le génie civil. Et qui se partage à part égale entre le secteur public et le secteur privé.

Source : Groupe Fondeville

► 4  filiales :

  • Groupe Fondeville (bâtiment, ouvrages d'art, génie civil...)
  • Immobilier (Agir promotion immobilier, fondé au début des années 1990 ; Casting Immobilier)
  • Arrelia (création et gestion des habitats et des services dédiés à la personne âgée, des Résidences Séniors avec services ainsi que des Ehpad, fondé en 2008)
  • Entreprise PY (bâtiment et restauration de monuments historiques, racheté par Fondeville en 2011)

Lire : le communiqué de presse diffusé par le Groupe Fondeville

Sur le même sujet Fondeville, un siècle et de nouvelles ambitions

Commentaires

Pourquoi Fondeville, fleuron du BTP, se retrouve en grandes difficultés

Votre e-mail ne sera pas publié

LE

16/10/2018 08h:02

F.FONDEVILLE

Votre e-mail ne sera pas publié

AAzerty84

16/10/2018 11h:29

La tension sur la trésorerie existe depuis des années .....

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur