En direct

BTP: NGE passe la barre des 2 milliards d’euros
- © © Bruno Lévy / Le Moniteur

BTP: NGE passe la barre des 2 milliards d’euros

Jessica Ibelaïdene |  le 12/04/2019  |  ConjonctureAntoine MetzgerConjoncture TPNGEMajors du BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Travaux publics
Antoine Metzger
Conjoncture TP
NGE
Majors du BTP
ETI du BTP
Top 1000 du BTP
Résultats annuels
Résultats annuels BTP
Valider

Le numéro 5 du BTP français a dépassé ses objectifs en 2018 en enregistrant un chiffre d’affaires de 2,028 Mds €. Les perspectives restent orientées à la hausse, le carnet de commandes atteignant les 4 Mds €.

Cela deviendrait presque une habitude. NGE dévoile, ce 12 avril, ses résultats pour 2018. Et une fois de plus, ils ont de quoi satisfaire son président, Antoine Metzger. En effet, en 2018, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires légèrement supérieur à 2 Mds €.

« Nous dépassons ainsi une barre symbolique et les objectifs que nous nous étions fixés [1,9 Md € prévus initialement, NDLR], se réjouit le président. Ce n’est pas juste une bonne année. L’effort vient de plus loin. En moyenne, sur les trois dernières années, nous sommes sur une croissance de 10%

Retour de l’investissement local

Dans le détail, la croissance du pôle régions s'accélère (+14%, à 863 M€), à la faveur du retour de l’investissement dans les collectivités locales. Pour ne rien gâcher, la rentabilité est à nouveau au rendez-vous. « Les prix remontent et nous constatons une vrai amélioration sur les marges. Ce qui s’explique tout simplement par une demande supérieure à l’offre et à nos capacités », analyse Antoine Metzger.

Le carnet de commandes reste bien fourni, puisqu’il s’établissait à 1,157 Md € au 1er janvier 2019. Soit 29% de plus en un an.

Des grands projets très dynamiques

Le pôle grands projets est le plus dynamique. Il enregistre une croissance de 26% en 2018, pour un chiffre d’affaires de 211M€. Une tendance « prévisible et attendue », pour le président du groupe, qui s’appuie sur deux métiers. A commencer par les travaux souterrains et le Grand Paris Express (GPE). Or, NGE participe pour le moment à 16 lots du GPE, dont la 14 Sud, le méga-lot 16-1 et le 16-2 attribués en 2018. En tout, le GPE représente 700 M € de travaux pour le groupe.

Sur le même sujet Grand Paris Express : l’italien Salini remporte le second lot de la ligne 16

L’autre pilier des grands projets : la fibre avec la montée en puissance du Plan France très haut débit. « Ce métier n’existait pas il y a trois ans chez NGE », rappelle Antoine Metzger. En 2018, le chiffre d’affaires sur cette activité a doublé (80 M€), et de nouveaux contrats ont été signés, dans l’Hérault, le Var ou encore la Gironde.

Au global, les prises de commandes ont progressé de 65% en un an, les grands projets constituant l’enveloppe la plus importante sur ce point (1,281 Md €).

Maturité à l'international

Le pôle international se porte également bien. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 280 M € l’an dernier, soit 22% de plus en un an. « Le groupe atteint une certaine maturité, dans la mesure où il y a moins de dix ans encore, nous n’étions pas du tout présent à l’étranger », estime le dirigeant. En plus d’une activité bien orientée dans ses implantations fixes (au Maroc ou encore au Mexique par exemple), le groupe « enchaîne les contrats en Egypte, ajoute-t-il. Comme en Côte d’Ivoire ou en Angleterre, nous commençons à nous inscrire dans une démarche pérenne ».

Les prises de commandes avaient bondi de 41% au 1er janvier 2019, pour atteindre 422 M€. De quoi alimenter l’activité hors de France, notamment dans les implantations pérennes. Tout cela sans compter encore sur un contrat important en Amérique du Sud, dont le closing interviendra prochainement.

Des filiales nationales en retrait

Seule ombre au tableau : le pôle constitué par les filiales nationales spécialisées (TSO, Agilis, NGE fondations et Cardinal Edifice) est en recul sur 2018 (-5%, à 674 M€). Une tendance principalement due à la forte baisse de l’activité bâtiment (-20%). Pour « préserver les marges », dans un contexte où « les prix de revient ne sont pas satisfaisants », Antoine Metzger explique que le choix de la décroissance est délibéré : « il ne sert à rien de faire la course au chiffre. Nous devons avoir une taille suffisante, être capable de construire de grands ouvrages, mais le bâtiment n’est pas le fer de lance de la croissance ».

L’activité fondations a aussi enregistré des « résultats un peu décevants », avec une « petite croissance de 5% ». Deux raisons à cela : « la réalisation de fondations sur le GPE n’est pas du tout rentable. Par ailleurs, nous avons créé NGE fondations il y a tout juste un an. Le coût de la fusion des deux grandes entités qu’étaient Dacquin et GTS a eu un impact ».

Sur le même sujet NGE crée une filiale dédiée aux travaux géotechniques [exclusif]

A l’inverse, Agilis a connu une croissance de 10% et l’activité ferroviaire avec TSO est stable. « Certains chantiers importants n’ont pas encore démarré, comme celui du renouvellement de caténaires du RER C. »

Avec un carnet de commandes en hausse de 27% sur un an au global, dépassant de peu les 4 Mds €, NGE reste malgré tout confiant pour 2019. Régions et grands projets devraient encore pousser la croissance et le groupe espère atteindre 2,13 Mds € de chiffre d’affaires cette année.

Commentaires

BTP: NGE passe la barre des 2 milliards d’euros

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur