Entreprises de BTP

BTP : la pénurie de compétences est le premier frein à l’embauche

Mots clés : Entreprise du BTP - Monde du Travail

Le bâtiment est le secteur qui souffre majoritairement de ce problème, rencontré dans une moindre mesure dans l’industrie et les services

BTP cherche candidat… compétent. Selon une étude de l’Insee publiée ce jeudi, la moitié des entreprises de l’industrie, des services et du bâtiment déclarent se heurter à des « barrières » qui les empêchent d’embaucher davantage, avec, en premier lieu, l’absence de main-d’oeuvre compétente.

Un problème qui concerne tout particulièrement le BTP, en pleine reprise économique, dans le bâtiment donc, mais aussi dans les Travaux Publics qui font face, eux, à un marché asséché par l’effet Grand Paris. Selon l’étude, menée sur le mois d’octobre, dans le seul secteur du bâtiment, 70% des entreprises signalent des freins à l’embauche de salariés en CDI ou CDD de longue durée, 57% dans l’industrie et 47% dans les services.

 

L’incertitude économique

 

Selon l’institut de la statistique, un tiers des entreprises déclare ne pas rencontrer de barrières pour recruter et une entreprise sur cinq indique ne pas se sentir concernée, probablement parce qu' »elle n’envisage pas d’embaucher à court terme ».

Le frein au recrutement le plus fréquemment cité (32% tous secteurs confondus) est « l’indisponibilité d’une main-d’oeuve compétente », devant l’incertitude économique (25%), « les coûts liés à l’emploi » (22%) et la réglementation (17%).

 

Cinq points d’augmentation depuis avril

 

La question de la compétence est plus sensible dans le bâtiment (50% des entreprises dans ce secteur la citent) que dans l’industrie (38%) et les services (29%). Et les PME subissent davantage que les grandes les freins à l’embauche (53% contre 46%).

La barrière liée à l’indisponibilité de main-d’oeuvre compétente a augmenté de cinq points entre avril et octobre. En revanche, le frein de l’incertitude économique est en recul de 3 points. Les difficultés de recrutement sont globalement en augmentation depuis début 2016 et la reprise économique.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X