Culture

Bruxelles : les pointillés lumineux de Kersalé convergent sur la Grand’Place

Le plasticien lumière Yann Kersalé a inauguré sa dernière création mercredi soir à Bruxelles (Belgique). Baptisée « Convergence », celle-ci se compose de pointillés lumineux partant des quatre coins de la Grand’Place et se rejoignant sous la forme d’un dôme renversé.

Partant de l’idée que la Grand’Place de Bruxelles est comme une immense salle de bal à ciel ouvert, l’artiste français Yann Kersalé a choisi le ciel plutôt qu’une façade de bâtiment pour être le support de sa dernière installation en date, « Convergence » (*). Son pari est audacieux : tisser des liens à l’aide de pointillés lumineux qui partent des quatre coins de la place, et se rejoignent en lignes lumineuses de différentes tailles. « Autant de pointillés que d’idées, de passions, de pensées venant des quatre points cardinaux pour se parler, s’unir, s’instruire, se rencontrer… », rêve-t-il.

(*) L’œuvre « Convergence », visible tous les soirs jusqu’au 19 novembre prochain, est proposée dans le cadre de la Saison culturelle européenne, organisée à l’occasion de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne. En collaboration avec la Ville de Bruxelles et le soutien de la Région Bruxelles Capitale, Electrabel GDF Suez, GDF Suez.

Focus

Biographie de Yann Kersalé


Né en 1955, Yann Kersalé obtient le diplôme national supérieur d’expression plastique à l’Ecole des Beaux-Arts de Quimper en 1978. Utilisant la lumière comme d’autres se servent de la terre ou de la peinture, il choisit la nuit, lieu d’élection du sensible, comme terrain d’expérimentation. Depuis, avec une extraordinaire vitalité créatrice, Kersalé élabore des centaines de projets in situ et d’Expéditions lumière dans le monde entier : encéphalogramme lumineux de l’océan, détournements d’objets de haute technologie, interventions sur des ouvrages d’art ou des architectures mythiques. Les plus grands architectes (Jean Nouvel, entre autres) font désormais appel à lui afin de mettre en évidence leurs créations architecturales les plus audacieuses. Ce travail ne va pas sans l’invention de nouveaux concepts d’éclairage, objets-lumière comme les greffons lumineux, objets légers qui jouent sur la scansion, sur l’apparition, éléments poétiques aux références multiples, dans lesquels l’esprit de liberté et de provocation de Kersalé est toujours perceptible.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X