Projets

Bruno Fortier et TN + prennent possession de la Cité internationale universitaire de Paris

Mots clés : Architecte - Bâtiment d’habitation collectif - Métier de la construction

L’équipe formée par l’architecte-urbaniste et l’agence de paysage a été désignée pour assurer la maîtrise d’œuvre de l’aménagement qui parachèvera le célèbre ensemble de résidences étudiantes du XIVe arrondissement. D’ici à 2020, les lauréats mèneront la remise en valeur du parc tout en veillant à la coordination architecturale de dix nouveaux bâtiments.

Au début de 2016, la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP) entrera en chantier. Situé à la frange sud du XIVe arrondissement, le paysage de ce vaste parc qui sert de cadre à un ensemble de 37 résidences étudiantes – ou maisons – doit en effet être remis en valeur. Et dans le même temps, la construction de 10 bâtiments d’hébergement supplémentaires doit être menée à bien. La maîtrise d’œuvre urbaine et paysagère de cette opération vient d’être confiée à l’équipe composée par l’architecte-urbaniste Bruno Fortier (mandataire) et l’agence TN +/Bruno Tanant paysagiste avec les BET Bérim, C&E Ingénierie, l’acousticien Itac, le concepteur lumières Light cibles/Louis Clair et l’écologue Raphaël Zumbiehl/Zoom. Désignés à l’issue d’un appel d’offres restreint lancé au niveau européen en juin 2013 (*), les lauréats auront pour mission de fait d’achever la Cité internationale créée en 1921. Un site qui, depuis 45 ans, n’avait connu que de rares chantiers nouveaux.

Pour élaborer son offre, l’équipe de Bruno Fortier et TN + s’est emparée des préconisations du « plan-guide » établi par EXP architectes, Sempervirens et ATPI et qui avait été adopté en avril 2013. Le document fixait les orientations du projet, dont la construction de 1 800 logements neufs pour des étudiants et des chercheurs et le réaménagement d’ensemble de ce site de 34 ha. Auprès de la CIUP, on laisse entendre que les lauréats ont réinterprété, voire amplifié ces propositions.

 

« Forêt urbaine »

 

Le projet retenu insiste sur une vision à grande échelle de la Cité et de son patrimoine végétal. Cet espace divisé en plusieurs secteurs étendus de part et d’autres du boulevard périphérique jouit en effet d’une position qui lui donne un statut « grand parisien ». Les maîtres d’œuvre désignés entendent renforcer son caractère de « forêt urbaine », tout en améliorant son rôle de réserve de biodiversité. Il s’agira en outre d’améliorer sa position de corridor écologique, notamment entre le parc Montsouris au nord et les villes de Gentilly et d’Arcueil au sud.

En ce qui concerne la construction des 10 nouvelles maisons, l’équipe sera chargée de la coordination architecturale entre les différents projets et veillera à rendre constructibles les parcelles nécessaires. Là est le principal objectif de la première phase de travaux prévue entre 2016 et 2018. Cette étape, qui bénéficiera d’une dotation de 22 millions d’euros au titre du Plan Campus, permettra aussi de moderniser des équipements sportifs et d’améliorer les liaisons est-ouest entre plusieurs secteurs de la Cité. La phase 2019-2020 sera elle consacrée à la requalification générale du parc.

(*) Les cinq autres équipes finalistes étaient :

L’agence de paysage Bruel-Delmar associée à UAPS, Egis aménagement, EVP ingénierie, l’Atelier d’écologie urbaine, Concepto et LM Communiquer,

Alexandre Chemetoff associé à Groupe étude Michel Nicolet, l’Atelier d’écologie urbaine, 8’18, EVP Ingénierie et Avel acoustique,

Dietmar Feichtinger Architectes associés à l’agence de paysage Vogt, Batt SAS, AR-C SAS, Inex SAS, SARL alternative et Philippe Talbot & associés SAS,

Erik Giudice Architects associés à l’agence de paysage Base, Ingérop Conseil et Ingénierie, Aartill et Atelier 59/Pascal Dupuis,

L’agence paysage Thierry Laverne associée à Brochet-Lajus-Pueyo, SNC Lavalin, Urban Eco, Accord Acoustique et 8’18.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Bétonnage !

    Qui peut croire que cette opération ne se fera pas aux dépens des espaces verts, n’entraînera pas une densification de l’habitat dans une des dernières zones vertes de la capitale ? Attendons le moment où Mme Hidalgo livrera le parc Montsouris aux promoteurs, comme elle souhaite le faire des espaces plantés de l’avenu Foch.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X