Industrie/Négoce

Bricoman vise le milliard d’euros

Mots clés : Centre commercial - Distribution - Magasin

Terminé le bricolage low-cost ! L’enseigne porte-drapeau de l’activité professionnelle de chez Adeo accueille dans ses nouveaux magasins plus de 70 % de clients pros. Et ses ambitions sont grandes.

Le 13 avril 2018, Bricoman inaugurait son nouveau magasin-dépôt de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). Quelques 8500 m² de surfaces de vente dont 3500 de cour de matériaux, 5 univers de métiers, un « lab » pour que les artisans se forment, un libre-service, un comptoir quincaillerie, un espace d’exposition au centre du point de vente, un atelier couleurs, un drive qui prépare les commandes en moins de 2 heures et plus de 15000 références de 150 grandes marques du bâtiments dont Altrad, Franke, Roulor, Lafarge Ciment, Toupret Pro…

 

Un négoce multispécialiste

 

« Notre mutation est terminée, constate avec une certaine fierté Thomas Gonin, le responsable digital et communication de Bricoman. Il nous a fallu plus de trois ans pour passer d’un réseau de bricolage low-cost à celui d’enseigne multispécialiste pour les professionnels du bâtiment. Trois années durant lesquelles nous avons repensé notre offre produit, nos services et la configuration de nos magasins. Aujourd’hui, nous concentrons sous un même toit les univers des entreprises générales, des plombiers, des électriciens, des peintres, des menuisiers et des couvreurs. »

 

Des artisans mal traités par le négoce

 

Et les premiers effets ne se sont pas fait attendre. Notamment avec l’adhésion des artisans à ce nouveau positionnement. « Aujourd’hui, plus de 70 % de nos clients dans nos nouveaux magasins comme celui de Montlhéry (Essonne) sont des professionnels, note Sébastien Attina, directeur général de l’enseigne. Les artisans gagnés ont été mal traités par le négoce. Sur le prix, sur le service… Notre réussite a été de simplifier leur quotidien en ôtant les nombreux irritants comme l’accessibilité des parkings, la fluidité de la circulation dans la cour des matériaux… »

Résultat, l’enseigne a vu son chiffre d’affaires croître de 4 % en 2017, à 632 M€. « Notre croissance a été supérieure à celle du marché, se félicite Sébastien Attina. De quoi attiser de grandes ambitions. « Notre objectif : 1 Md€ d’ici à 5 ans. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X