Industrie/Négoce

Bricolage : objectif 15 % de parts de marché pour les enseignes des Mousquetaires

Mots clés : Concurrence - Distribution

Signé le 4 Janvier après quelques rebondissements, le rachat de Bricorama SA (1) par le Groupement les Mousquetaires vient d’être officialisé lors d’une conférence de presse qui soulignait la pertinence stratégique du groupe et les perspectives de développement de sa filiale ITM EM (2), opérant jusqu’alors sous enseignes Bricomarché et Brico Cash.

Présenté pudiquement comme un rapprochement, cette acquisition permet à ITM EM de passer de 674 à 860 points de vente en Europe (dont 660 en France) et à 3,3 milliards d’€ de chiffre d’affaires contre 2,85 avant le rachat de Bricorama. 385 millions d’euros ont été investis pour cette première opération de croissance externe du groupement, qui consolide ainsi sa position de n°1 des réseaux indépendants et de n°3 sur le marché français du bricolage. Les trois enseignes resteront bien distinctes mais complémentaires du point de vue géographique et de concept de points de vente. Le groupement attend notamment de Bricorama une contribution en termes d’expertise de surface puisque les surface des points de vente de la nouvelle enseigne du groupe varient de 1000 à  5000 m² (voire 10 000 avec les surfaces de vente extérieures).

 

Complémentarités

 

Les points de vente Bricomarché et Brico Cash sont situés en zones rurales et périurbaine ; ceux de Bricorama en zones urbaines de taille moyenne : le premier bénéfice de cette opération pour ITM EM est de densifier son maillage réseau. Ce rapprochement va également favoriser le développement de synergies commerciales et logistiques mais aussi d’achats et bientôt de systèmes d’information. D’ ici à 2020, ITM EM qui ne jure pas que par le digital, aura néanmoins généralisé le Click & Collect à l’ensemble de ses points de vente et souhaite développer les services aux clients.

Tout en restant fidèle à ses valeurs de proximité et à son business model original (celui d’un réseau de chefs d’entreprises indépendants, propriétaires de leurs magasins et solidaires les uns des autres), le groupement Les Mousquetaires s’attend à ce que cette acquisition agisse comme un levier d’accélération de croissance de son activité bricolage. S’il ne bouleverse pas le palmarès des enseignes sur ce marché, ce rachat renforce indéniablement les positions du groupement, détenteur de 13,5 % de parts de marché contre 10% avant la signature avec pour objectif d’atteindre les 15 % à l’horizon 2020.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X