En direct

Bricolage : le négoce plus dynamique que la GSB !
Jean-Eric Riche, Président d’Unibal - ©

Bricolage : le négoce plus dynamique que la GSB !

Yannick Le Goff |  le 24/05/2018  | 

Selon les industriels d’Unibal et les distributeurs de la FMB, le marché du bricolage a, avec une croissance d’1,9% à 26 milliards d’euros de son chiffre d’affaires, confirmé en 2017 le redémarrage observé en 2016. Une performance en bonne partie due au négoce qui affiche une progression de 3,4% contre « seulement » 1,1% pour les GSB.

De très loin premier marché de l’équipement du foyer (devant l’ameublement, le jardinage et l’électroménager), le bricolage a donc réalisé en 2017, avec une croissance de son chiffre d’affaires d’1,9% à 26 milliards d’euros, exactement la même performance que l’an dernier et, au passage, sa huitième année de croissance consécutive. « Une performance surtout due, sur un marché pourtant mature, à la reprise du marché de l’immobilier avec des mises en chantier en croissance, mais aussi au niveau record atteint par la vente des logements anciens -968000- en 2017.

Autres informations importantes fournies par le millésime 2018 de l’étude réalisée chaque année conjointement par les industriel d’Unibal (Union nationale des industriels du bricolage, du jardinage et de l’aménagement du logement) et par les distributeurs de la FMB (Fédération des magasins de bricolage et de l’aménagement de la maison), le véritable « coup de mou » enregistré par la GSB qui n’a progressé que d’1,1%, soit moins vite que le marché, mais aussi, à l’inverse, le « bond en avant » du négoce qui lui affiche une croissance de 3,4%.

77% : la part de marché de la GSB

Deux pourcentages que l’étude peine pour expliquer et que, de fait, un analyste du secteur engage à relativiser ou à remettre dans leur contexte. « En ce qui concerne la GSB, il faut d’abord constater qu’elle maintient une part de marché très élevée à 77%. Remarquons ensuite qu’Adeo (Leroy Merlin, Weldom et Bricoman), Kingfisher (Castorama et Brico Dépôt), les Mousquetaires (Bricocash, Bricomarché, Bricorama) et le groupe Mr Bricolage (Le Club, Les Briconautes et Mr Bricolage), soit les quatre principaux acteurs sur ce canal,  ont connus pour certains une année pour le moins agitée. Ainsi, Kingfisher, aux prises avec son plan de restructuration, a été fortement pénalisé l’an dernier dans l’Hexagone ; de même M. Bricolage qui réorganise son parc et qui a fermé une quinzaine de magasins l’an dernier... D’ailleurs, en 2017 et sans doute pour la première fois, la surface commerciale offerte par la GSB s’est inscrite en baisse de plus de 100 000 m² » affirme cet analyste  en soulignant l’aspect peut-être conjoncturel de ces évolutions.

15% : la part de marché du négoce


Pour ce qui concerne la performance du négoce, la encore notre consultant incite à la prudence. En soulignant notamment la moins bonne fiabilité des chiffres recueillis, pour ce canal, par les auteurs de l’étude. « Le négoce est beaucoup plus opaque que la GSB pour son activité Libre-Service de Bricolage. Les surfaces commerciales sont en général nettement moindres et ne sont pas soumises aux mêmes obligations de déclaration » souligne-t-il en émettant la double hypothèse d’un accroissement de ces surfaces, mais aussi d’un savoir-faire en progrès en direction du grand public.

Du côté des rayons enfin, l’étude FMB –Unibal constaté une croissance quasi généralisée, de l’outillage à la quincaillerie en passant par les revêtements, le jardin ou l’univers plomberie -salle de bain – cuisine. Trois exceptions toutefois : l’électricité d’abord, pénalisé l’an dernier par l’absence d’achats « obligatoires » comme les détecteurs de fumée ou les décodeurs TNT qui l’avaient auparavant fortement dynamisé ; le duo Peinture –colles et Décoration ensuite, ce dernier semblant souffrir d’une tendance actuelle  au minimalisme.

Commentaires

Bricolage : le négoce plus dynamique que la GSB !

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX