En direct

Briançon purge sa dette

le 05/12/1997  |  EvénementCharenteHautes-AlpesFrance entière

Lauréate du peu enviable titre de « commune la plus endettée de France » (devant Angoulême), la ville de Briançon (Hautes-Alpes) vit au régime de l'austérité depuis 1993. Il y a quelques semaines, le maire, Alain Bayrou, présentait un nouveau plan de redressement pour les années 1998-2002. Ce plan prévoit notamment de ramener les taux d'intérêt de 7,6 % à 4,6 % sur la dette principale (qui s'élève à plus de 500 millions) et de différer le paiement de certains intérêts. Dans la foulée, l'échéance de la dette est repoussée en 2022 au lieu de 2017. En outre, les prêteurs, au premier rang desquels figure le Crédit local de France, ont accepté de ramener leurs créances de 67 à 45 millions. En contrepartie, la commune s'est engagée à réduire encore plus ses dépenses de fonctionnement et à investir 10 millions de francs par an, sans hausse de la fiscalité ni nouveaux emprunts.

Commentaires

Briançon purge sa dette

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX