En direct

Brexit : Londres continue d’attirer les investisseurs dans l'immobilier, Paris sort ses griffes
Londres - © Flickr/kloniwotski

Brexit : Londres continue d’attirer les investisseurs dans l'immobilier, Paris sort ses griffes

Samuel Chalom |  le 05/12/2016  |  ConjonctureParisEuropeMise en concurrence

La capitale française ne bénéficie pas encore de l’«effet» Brexit, Londres continue d’attirer les investisseurs immobiliers. Face à la concurrence de l’Europe du Nord et de l’Asie, Paris peut conserver son attractivité, à condition qu’elle mette toutes les chances de son côté.

Après la surprise du Brexit en juin dernier, son calendrier d’application reste incertain. Theresa May, l'actuel Premier ministre du Royaume-Uni, a précisé qu’elle souhaitait déclencher l’article 50 du traité de Lisbonne, clause permettant la sortie de l’Union européenne, avant mars 2017. Mais la Haute cour de justice d'Angleterre et du Pays de Galles a depuis fait savoir que la procédure de sortie ne pourrait avoir lieu sans un vote du Parlement, ce qui pourrait ralentir le processus. Au final, le Royaume-Uni pourrait attendre 5 ans avant de quitter définitivement l’Union européenne.

Souvent annoncé, l’exode des traders de la City vers Paris n’a pas eu lieu. Plus encore, Londres conserve son statut de place financière : les investisseurs restent, les utilisateurs aussi. Alors que les prévisions de croissance pour 2016 se maintiennent par rapport à l’année dernière, à 2,2% en 2016 contre 2% en 2015, le Royaume-Uni peut se targuer d’un taux de chômage historiquement bas (4,9%). « Nous venons de signer une opération phare de 135 000 m² dans la City», en veut pour preuve Nathalie Charles,  directrice de l’Europe du Sud pour Axa Real Estate, société de gestion de portefeuille, spécialisée dans les actifs immobiliers.

Si déménagement il doit y avoir, Paris ne constitue pas forcément le premier choix des entreprises. « Nos clients citent plutôt Amsterdam, Berlin, ou des capitales asiatiques», explique Sigrid Duhamel, présidente de CBRE Global Investor France, entreprise de conseil en immobilier d’entreprise, dont le siège se situe justement à Amsterdam. Autre signe qui ne trompe pas, Mitsubishi Bank - seule entreprise à délocaliser son siège social de Londres vers l’étranger depuis le Brexit - a choisi la capitale néerlandaise pour installer son nouveau siège social. Les entreprises qui s’intéressent à l’Asie sont, elles, attirées par la qualité logistique de la région, du fait d’un réseau de transport dense.

Le guichet unique, un effort politique

Et Paris dans tout ça ? «La capitale a la capacité d’être un lieu d’accueil. Mais Il faut que l’effort politique suive derrière», estime Meka Brunel, présidente Europe d’Ivanhoe Cambridge, entreprise québécoise spécialisée dans l’immobilier. Un effort politique déjà enclenché puisqu’un guichet unique, baptisé «Choose Paris Region», a été inauguré début novembre, dans le 19e arrondissement, à Paris. Son but ? Etre une source d’informations pour les entreprises étrangères qui souhaitent s’installer sur le territoire francilien. Une cinquantaine d’entreprises ont d’ores et déjà appelé la plateforme et environ une quinzaine sont en phase d’accompagnement  dans leur décision d’implantation, selon les chiffres de l’agence de développement économique de la Région Ile-de-France.

Dernière inconnue pour la capitale française : la livraison dans les temps du Grand Paris Express. Ce projet de 4 lignes de métro automatiques autour et dans Paris, devrait connaître une première mise en service en 2022.  « Si ces délais sont respectés, Paris peut tout à fait prétendre concurrencer Londres » estime Meka Brunel, «même si nous vivons encore dans un pays en état d’urgence, Paris a une qualité de vie et un écosystème d’enseignement supérieur qui sont des atouts incontestables».

Commentaires

Brexit : Londres continue d’attirer les investisseurs dans l'immobilier, Paris sort ses griffes

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX