En direct

Brest s'offre un grand polder
Le futur quai de 380 m de long (à gauche) est en construction, en même temps que la digue (à droite). - © PANORAMIC BRETAGNE / RÉGION BRETAGNE

Brest s'offre un grand polder

Anne-Elisabeth Bertucci |  le 07/09/2018  |  Finistère

Infrastructure -

Le port finistérien poursuit son expansion. Objectif : résister aux lourds containers de la filière des énergies marines renouvelables.

Plus de 1 million de m3 de vase à draguer, 14 ha gagnés sur la mer et 220 millions d'euros d'investissement de la région Bretagne, maître d'ouvrage. Commencé il y a dix-huit mois, le chantier du port de Brest (Finistère) pèse lourd. La cité finistérienne étend ses infrastructures portuaires en vue de pérenniser le trafic maritime et d'accueillir la filière des énergies marines renouvelables (EMR).

Près de 80 entreprises, de la PME locale aux majors du BTP, assurent la progression des travaux dans le respect des délais.

Ce vaste projet s'organise en deux parties : des opérations terrestres de stabilisation et d'aménagement du polder existant (28 ha) d'une part, et la réalisation de l'extension sur la mer créant un nouveau polder (14 ha) d'autre part. Cette dernière comprend la construction d'un quai de 380 m de long, avec un terre-plein arrière pour les déchargements dédiés aux EMR, et d'une digue en arc de cercle de 890 m de long, qui viendra refermer le « casier », pour constituer le nouveau polder. « Avec la poldérisation, on fait d'une pierre deux coups : on crée notre propre filière d'évacuation des sédiments et on crée du terrain », remarque Lucile Héritier, cheffe de projet à la région Bretagne.

Plate-forme sur rails. Sur la mer, une plate-forme Cantitravel (40 m de long, 18 m de large) a permis de créer la structure métallique des 380 m du nouveau quai. Le retour de quai a été réalisé avec Shirine, une structure autoélévatrice de Vinci Construction Maritime et fluvial (VCMF). Cette plate-forme élévatrice avec vérins, d'une surface de pont de 800 m, équipée de quatre pieux, peut s'élever à 26,6 m de hauteur, ce qui évite les problèmes de marée et de houle et permet donc de gagner du temps.

« Par ailleurs, lancée à partir d'un ouvrage provisoire depuis la terre, la plate-forme Cantitravel progresse sur des rails. Elle est [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Brest s'offre un grand polder

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX