En direct

Brest Arena : un ovni architectural dans la cité du ponant
Le projet de Brest Arena conçu par Herault Arnod, architectes - © © Herault Arnod, architectes

Brest Arena : un ovni architectural dans la cité du ponant

Jean-Philippe Defawe (bureau du Moniteur de Nantes) |  le 15/09/2014  |  Côtes-d’ArmorbrestarenaArchitectureFinistèreFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Côtes-d’Armor
brestarena
Architecture
Finistère
France entière
Valider

Samedi 13 septembre, Brest a inauguré son Arena, un équipement polyvalent aux qualités esthétiques et techniques remarquables conçu par les architectes Herault et Arnod.

Entre samedi après-midi et dimanche, quelques 23 500 brestois ont profité de l’inauguration et des portes ouvertes pour découvrir la plus grande salle de sports de Bretagne avec une jauge de 5 500 spectateurs (voir le reportage).

S’il restait encore quelques travaux de finition à terminer, les visiteurs ont pu apprécier l'architecture soignée du tandem grenoblois Isabel Herault et Yves Arnod. De l’extérieur, la forme organique du bâtiment et ses cheminées lui donnent une forte personnalité tandis qu’à l’intérieur, l’équipement se distingue par un confort sans ostentation et surtout une ambiance intérieure de "chaudron", rêve de tout club sportif. « L’enjeu de ce projet était de créer un caractère à la salle, à combiner avec son importante modularité. Nous avons donc opté pour une scène compacte, pour proposer aux spectateurs une proximité avec les artistes » explique l’architecte Yves Arnod (voir l'interview).

Pour les exploitants en effet, l’intérêt de cette Arena tient surtout dans sa grande modularité autour de trois entités : une grande salle modulable (30 configurations) avec une jauge de 600 à 5 500 places, une petite salle pour les entraînements et les espaces réceptifs.

Modularité

La grande salle pourra donc accueillir des événements sportifs et des spectacles grâce notamment à son sol béton qui pourra être recouvert d’un parquet amovible pour les événements sportifs. « Selon les jauges prévues, l’ambiance des spectacles, on peut proposer une configuration assise, assis/debout, avec un espace au sol réduit selon l’avancée ou non de  la scène. On peut aussi fermer le balcon ou rétracter certains gradins », détaille l’architecte Yves Arnod. Les configurations les plus extrêmes seront le match de boxe avec un ring central et l’utilisation du parterre (5 500 spectateurs) et le spectacle intimiste avec l’avancée et l’inversion du sens de la scène, ainsi que la fermeture du balcon (600 spectateurs). « Il nous faudra 10 à 12 heures pour changer de configuration. Les spectacles et les évènements sportifs étant concentrés en fin de semaine, il fallait optimiser l’utilisation de la salle. L’objectif est de programmer 80 dates par an » explique David Saliou, Directeur de Brest Arena et Directeur Délégué Sports Évènements de Brest’aim, la Sem qui exploite la plupart des grands équipements de la ville.

Pour accueillir les artistes dans les meilleures conditions, Brest Arena s’est équipée de spécificités techniques dignes des plus grands zéniths. Par exemple, un grill de type Stacco a été installé à plus de 10 mètres de haut. Il s’agit d’un plancher flexible métallique constitué de mailles de 50 x 50 cm comme sur un catamaran sur lequel pourront travailler les équipes techniques.

Coût énergétique réduit

Isolation acoustique et thermique, système d’aération et lumière naturelles, éclairage optimisé, gestion des eaux pluviales... de nombreux aspects du projet ont été pensés en vue d’une réduction du coût énergétique.
« Les revêtements des parkings, constitués d’un mélange de terre et de pierres, la création de noues (fossés) entre les différentes zones de parkings et l’installation d’un réservoir de 570 m3 pour récupérer les eaux pluviales de la toiture, permet la régulation de ces rejets dans le réseau urbain» explique par exemple Jean-Pierre Kerboul, responsable bâtiment et suivi chantier à Brest métropole océane.

Avec ses stationnements enherbés, l’aspect environnemental le plus visible porte sur les douze cheminées installées sur le toit. Dix d’entre elles font office de canons à lumière naturelle, chose plutôt rare sur ce type d’équipement, tandis que les deux cheminées centrales sont destinées à la ventilation.

Côté isolation, le bâtiment a vocation à atteindre l’équivalent de la norme BBC (Bâtiments Basse Consommation), une performance énergétique appliquée aux logements. « Avec une portée de 60 mètres, nous ne pouvions pas faire de la masse » précise  l’architecte. Aussi, au lieu de faire une couverture très épaisse, ce qui est  habituellement réalisé sur ce type d’équipement pour l’isoler aussi bien thermiquement que phoniquement, l’équipe de maîtrise d’œuvre a proposé une structure légère composé d’un mille-feuilles de strates de plus d’un mètre d’épaisseur. Une dizaine de couches se superposent pour une isolation efficace et légère : absorbant, plaques de plâtre, vide d’air, tôles d’acier, isolants, etc.

A l’intérieur, un plafond absorbant a été réalisé sous la couverture. Plus proche des spectateurs, des « frites » ou cylindres de mousse de différentes longueurs, absorbent le son au plus près de la source. Enfin, 200 résonateurs sont installés pour piéger le son et notamment les fréquences de basses, au niveau des gradins.

Pour les élus de Brest, l’isolation phonique extérieure était un point primordial à tel point que le marché a été passé en macro-lot pour la partie clos-couvert afin de n’avoir qu’un seul responsable. La grande épreuve du son aura lieu le 11 octobre prochain avec le concert de Florent Pagny.

Chiffres, dates et acteurs clés

2012 : Reconnaissance de Brest Arena comme un équipement sportif structurant par le

Centre national pour le développement du sport (CNDS)

Juin 2012 : Début du chantier

13 et 14 Septembre 2014 : Inauguration et ouverture au public

Capacité d’accueil : 600 à 5 500 personnes

Budget total : 42 millions d’euros TTC


Maîtrise d’ouvrage : Brest Métropole Océane
Maîtrise d’œuvre : Herault Arnod (architectes), Forgue (économiste), RFR (structure- HQE), Inex (fluides), TN+ (paysagiste), Lasa (acoustique).
Exploitant : Brest’aim
Principales entreprises : Quille Construction (clos-couvert), CSO-Rousseau (chauffage), Dourmap (électricité), Bihannic (couverture), Lobligeois (serrurerie)

Commentaires

Brest Arena : un ovni architectural dans la cité du ponant

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur