Le moniteur
Bpifrance et le CSF Bois partenaires pour le développement des entreprises de la filière
Luc Charmasson (au centre), vice-président du Comité stratégique de la filière bois signe le mercredi 18 février 2015 une convention de partenariat avec Bpifrance. - © © Adrien Pouthier/LeMoniteur.fr

Bpifrance et le CSF Bois partenaires pour le développement des entreprises de la filière

Adrien Pouthier |  le 19/02/2015  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Valider

Bpifrance et le Comité stratégique de Filière Bois ont signé, le 18 février, une convention de partenariat ayant pour objectif de participer à la restauration de la compétitivité des entreprises françaises de transformation du bois, afin de mieux valoriser les ressources nationales.

Relancer la filière bois en France et en faire un des fers de lance du redressement économique du pays. Rien de moins. Voilà l'objectif que le Comité stratégique de la filière bois (CSF Bois) et son vice-président Luc Charmasson se sont assigné.

Ils possèdent les arguments pour cela : la filière forêt-bois est déjà un segment important de l’économie française avec 440 000 emplois présents sur l’ensemble du territoire et 60 milliards d’euros de chiffre d'affaires répartis sur les marchés de la construction, des papiers et cartons, de l’ameublement, de l’emballage et de l’énergie. Elle crée également des services environnementaux, est un maillon indispensable à la lutte contre le changement climatique en compensant 20 % des émissions de CO² françaises... Pilier de la croissance verte, elle a été nommée filière d’avenir par le Conseil national de l'Industrie qui lui a consacré un contrat de filière en décembre dernier.

"Nous avons de belles entreprises, un outil de qualité mais ce sont des petites entreprises avec peu de moyens pour trouver des financements, pour investir innover et se développer", explique Jacques Rollet, président de l'interprofession régionale Arbocentre. "Nos entreprises ont de gros besoins en fonds de roulement car les délais de paiements sont parfois très longs. Or les banques ont parfois du mal à comprendre les enjeux et les risques pris par ces entreprises qui sont dépendantes de l'approvisionnement."

Pour apporter des outils de sécurisation financière, le CSF Bois a donc signé mercredi 18 février une convention de partenariat avec Bpifrance, la banque publique d'investissement.

Au niveau national, Bpifrance poursuivra ses investissements visant à accompagner les industriels dans des opérations structurantes pour leur croissance en France et à l’international. Bpifrance mettra également à disposition tous ses outils de financement déployés en régions pour les PME et ETI. "Un nouveau Fonds Professionnel de Capital Investissement (FPCI) sera créé, destiné aux entreprises de première et deuxième transformation, d'ameublement et de construction à ossature bois", a détaillé Bertrand Finet, directeur exécutif de Bpifrance Investissement. "Après le 1er fonds bois créé avec l'ONF, Eiffage et le Crédit agricole qui avait engagé 20 M€, nous allons élargir le nombre d'investisseurs en espérant doubler ce fonds", soit 40 M€.

Commentaires

Bpifrance et le CSF Bois partenaires pour le développement des entreprises de la filière

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur