En direct

BPE et granulats : un an après le grand confinement, un retour à la normale
La production de granulats aurait reculé de 6,5 % en janvier par rapport à janvier. - © Laurent Miguet

BPE et granulats : un an après le grand confinement, un retour à la normale

LeMoniteur.fr |  le 16/04/2021  |  UnicemGranulatsBPEFrance Conjoncture matériaux

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Unicem
Granulats
BPE
Conjoncture
France
Conjoncture matériaux
Artisans
100 % gros œuvre
Négoce
Négoce matériaux
Valider

L'Unicem a publié jeudi 15 avril sa note de conjoncture pour le mois de février. Elle montre que les volumes de production se situent à nouveau dans la moyenne de long terme, voire au-dessus s’agissant du BPE.

C'est ce qu'on pourrait appeler un trompe l'oeil. Selon les premières estimations de l'Unciem pour le mois de février, si l’activité des matériaux de construction (granulats et béton prêt à l'emploi) décroche par rapport à février 2021, les volumes produits se situent dans la moyenne de long terme, voire au-dessus s’agissant du BPE.

"Portées par un contexte conjoncturel plutôt bien orienté côté bâtiment, les productions de béton alimentent des chantiers de gros oeuvre dont le stock reste soutenu par des retards et délais de réalisation allongés du fait du contexte sanitaire ; quant aux granulats, l’activité bénéficie pour le moment d’un effet de rattrapage des anciens chantiers TP, dans l’attente de carnets de commandes plus garnis, notamment avec la mise en oeuvre des mesures du Plan de relance", écrit l'Unicem.

Qui demande donc de relativiser les chiffres en forte baisse début 2021.

Production en baisse

Ainsi, dans les granulats, la production aurait reculé de 6,5 % par rapport à janvier (données CVSCJO provisoires) et de 7,5 % par rapport à février 2020 mais se situe exactement dans la moyenne des dix dernières années.

En cumul sur les deux premiers mois de 2021, les productions de granulats cèdent 4,3 % comparé à l’an passé tandis qu’en cumul sur douze mois glissants, la baisse atteint 8,5 %. Du côté du BPE, les livraisons se sont contractées de 6,5 % par rapport à janvier et de 6,2 % sur un an mais dépassent de 2 % la production moyenne d’un mois de mars sur ces vingt dernières années.

En cumul sur deux mois, la production de BPE s’inscrit en repli de 4,2 % sur un douze mois de 9,9 %.

A partir du mois de mars, toutes les évolutions en glissement annuel seront « dopées » par un effet de base devenu très favorable mais pour l’heure, l’indicateur matériaux, provisoire pour février, se replie de - 4,2 % sur un an (CJO) après une baisse de - 6,4 % sur l’ensemble de l’année 2020.

Commentaires

BPE et granulats : un an après le grand confinement, un retour à la normale

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil