En direct

Bouygues TP interrompt ses chantiers dans le monde entier pour parler sécurité
SAFETY écrit par les 310 personnes réunies le 21 juin 2011 sur le chantier de Tyne tunnel au Royaume-Uni - © © Bouygues Construction

Bouygues TP interrompt ses chantiers dans le monde entier pour parler sécurité

le 11/07/2013  |  SantéTravaux sans tranchéeEuropeInternationalFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Santé
Travaux sans tranchée
Europe
International
France entière
Valider

La filiale de Bouygues construction a interrompu jeudi 11 juillet l’ensemble de ses chantiers pour la journée mondiale de la santé et sécurité au travail. 5.500 collaborateurs ainsi que les 2 500 sous-traitants sont sensibilisés à la déclinaison de la politique de prévention santé et sécurité au travail. Objectif : parvenir au résultat « Zéro accident » sur l’ensemble des chantiers.

Durant une demi-journée, ce 11 juillet, les 8 000 intervenants qui travaillent sur les chantiers de Bouygues Travaux Publics, filiale de Bouygues Construction, et les collaborateurs des services fonctionnels ont participé à des actions de sensibilisation aux risques du travail.

Cette opération unique dans le monde se distingue par l’ampleur des moyens mobilisés et l’interruption de l’intégralité des chantiers de l’entreprise en cours de réalisation sur les 5 continents. Ellea ainsi impliqué plus de 40 chantiers et 11 pays : la France (métropole et DOM TOM), la Suisse, l’Ukraine, le Maroc, l’Egypte, la Côte-d’Ivoire, les Etats-Unis, l’Afrique du Sud, Hong-Kong, la Corée du Sud et l’Australie.

Objectif : « Zéro accident »

L’opération s’articule autour de séquences d’information avec la diffusion d’un film réalisé sous la forme d’un journal télévisé, de présentation des indicateurs et de mises en situation à travers des exercices pratiques. Des reconstitutions d’accidents survenus sur les chantiers ont par exemple été effectuées.

Philippe Bonnave, Directeur général délégué de Bouygues Construction et Président de Bouygues Travaux Publics, explique : « Bouygues Travaux Publics doit passer d’une politique de la sécurité à une culture de la sécurité. Nous souhaitons marquer les esprits de nos collaborateurs pour qu’ils n’oublient pas que les règles de sécurité s’appliquent au quotidien, même par des actions simples ».

Depuis la première édition de la Journée Mondiale de la Santé et Sécurité en 2011, plusieurs actions significatives ont été mises en œuvre : promotion du devoir d’alerte et du droit de retrait, des préventeurs et des superviseurs sur chaque chantier chargés d’aider à renforcer la sécurité et de sanctionner les comportements à risque, mise en place de cursus de formation dédiés à la sécurité pour chaque échelon hiérarchique.

Afin de renforcer encore la sécurité sur ses chantiers, Bouygues Travaux Publics a élaboré un plan d’action pour les deux années à venir, plan strictement identique pour l’ensemble des pays. Ce dernier repose sur 5 actions majeures : la formation, la lutte contre les comportements à risques, la prise en compte des presqu’accidents, le 5@11 et l’accélération de la démarche « santé/ergonomie ».

Ainsi, en deux ans, le nombre d’accidents entraînant un arrêt de travail a été divisé par trois. Le taux de fréquence des accidents de Bouygues Travaux Publics est aujourd'hui à 11 ce qui en fait l'un des meilleurs de laprofession assure Bouygues.

Des initiatives venues du monde entier

La politique de prévention des risques de Bouygues Travaux Publics repose sur une mutualisation des bonnes pratiques mises en œuvre dans les différents pays. Ainsi, plusieurs initiatives exemplaires sont en cours de déploiement sur les chantiers :

•    Safety training center (origine Hong Kong) : création d’un centre d’entrainement sécurité, structure unique en son genre qui a la capacité d’offrir un large éventail de formations adaptées à tous les métiers de l’entreprise, y compris la construction de tunnels. Déjà 10 000 personnes ont été formées depuis 3 ans.

•    Le 5@11 (origine Royaume-Uni) : A 11 h du matin, le chantier s’arrête 5 minutes pour que chacun s’assure de la conformité du poste de travail de l’équipe à laquelle il appartient.

•    Lutte contre les addictions (origine Finlande) : sur le chantier du réacteur nucléaire EPR d’Olkiluoto 3, maintenant sur celui du tunnel de Miami et sur tous les chantiers Australiens, chaque intervenant est soumis à un contrôle d’alcoolémie et de drogue avant sa prise de poste.

•    L’échauffement (origine France) : sur tous les chantiers à travers le monde, la journée commence par 10 minutes d’éveil musculaire avec un coach.

Commentaires

Bouygues TP interrompt ses chantiers dans le monde entier pour parler sécurité

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur