En direct

Chez Bouygues, la construction à nouveau bien orientée
Challenger, le siège social de Bouygues construction. - © Kevin Roche John Dinkeloo and Associates LLC

Chez Bouygues, la construction à nouveau bien orientée

Jérémy Bellanger |  le 27/08/2020  |  Bouygues résultatsMajors du BTPRésultats semestrielsBouyguesBouygues Construction

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bouygues résultats
Majors du BTP
Résultats semestriels
Bouygues
Bouygues Construction
Bouygues Immobilier
Colas
Martin Bouygues
Vie du BTP
Monde
France
Valider

Après avoir subi l’impact de la pandémie de Covid-19 au premier semestre, les activités de construction du groupe retrouvent une situation profitable. Fortes d'un niveau de commandes record, elles se projettent désormais vers les futurs plans de relance.

« L’impact de la pandémie est très marqué », a prévenu Martin Bouygues en introduction de la présentation des résultats de son groupe au 1er semestre 2020. Une secousse violente à laquelle n’ont pas échappé les métiers de la construction.

Leur chiffre d’affaires cumulé enregistre, en effet, un repli de 2,6 milliards d’euros, soit -19 %, pour s’établir à 10,8 milliards d’euros sur la période. La conséquence directe de la crise sanitaire dont le coût est estimé à 2,5 milliards.

En France, le recul du CA a même été de 28 % sur la période. Une baisse plus importante qu’à l’international (- 10 %) qui s’explique par la conjonction « d’un confinement strict, d’un redémarrage progressif et du décalage des élections municipales », détaille le directeur général délégué du groupe Bouygues, Olivier Roussat.

La traduction de la crise est toute aussi sévère en termes de résultat opérationnel courant sur le même 1er semestre 2020 pour les activités de construction du groupe : -437 millions d’euros contre +72 millions d’euros un an plus tôt, soit un recul de 509 millions d’euros, intégralement lié à la Covid-19 dont l’impact est évalué à -530 millions d’euros.

Au final, seul Colas a tiré son épingle du jeu avec un résultat opérationnel courant positif de 66 millions conséquent au redémarrage rapide des travaux routiers, notamment en Métropole et au Canada.

Un carnet de commandes record


Pour repartir de l’avant, la construction au sein du groupe Bouygues compte sur son carnet de commandes record. A fin juin, il atteignait 35,7 milliards d’euros, en hausse de 6 % sur un an et de 8 % par rapport à fin décembre 2019.

Fait notable, la progression concerne tous les métiers, qu’il s’agisse de Bouygues Construction (+8 %), Bouygues Immobilier (+4%) ou Colas (+1%).

Même en réduisant la focale sur le seul marché français, la croissance des commandes est de 2 %. Bouygues Construction et Bouygues Immobilier enregistrant une hausse de 2 et 4 %, tandis que Colas connaît un repli prévisible de 1 %, en raison du décalage des élections municipales.

Porté en particulier par Bouygues Construction (+12 %) et Colas (+3%), le carnet de commandes à l'international croît, pour sa part, de 9 % sur un an à 20,9 milliards d’euros à fin juin 2020. Une belle visibilité sur l'avenir, hors des frontières hexagonales, que viennent illustrer de grands contrats tels que la construction d'un tronçon de la ligne à grande vitesse HS2 au Royaume-Uni, confiée à Bouygues Construction pour 1,1 milliard d’euros, ou la réfection de routes aux USA pour 160 millions d’euros remportée par Colas.

Une profitabilité retrouvée


Ce carnet de commandes garni s’inscrit dans un contexte de retour à une situation profitable.

Car après avoir atteint un point bas en avril, les activités de construction sont repassées dans le vert depuis juin 2020.

A mi-juillet, la quasi-totalité des sites étaient rouverts en France, avec un rythme d’avancement proche de celui d’avant crise. Dans nombres de pays comme la Suisse, Hong-Kong, le Canada ou encore le Royaume-Uni, la situation est également presque revenue à la normale.

L'heure est désormais à la  projection et à l'anticipation des opportunités que ne manqueront pas d'ouvrir les différents plans de relance économiques programmés à travers le monde.


Les plans de relance dans le viseur

La direction estime le groupe bien positionné pour répondre aux enjeux des plans de relance annoncés dans les grands pays où il est implanté : Union Européenne, France, Royaume-Uni, Canada, USA.

Dans ce dernier cas, le directeur général de Colas, Frédéric Gardès, prévient néanmoins qu'il « faudra probablement attendre la tenue des élections présidentielles pour y voir plus clair ».

Pas de quoi inquiéter le spécialiste de la route qui se fixe notamment pour objectif de continuer à étendre son réseau à l’international par croissance externe dans des pays ciblés (Amérique du Nord, Europe du Nord...) et de valoriser ses activités industrielles (carrières et bitume).

Plus globalement, l’orientation pressentie des plans de relance vers les infrastructures durables, la transition énergétique et la rénovation des bâtiments est identifiée comme une opportunité que l'ensemble des métiers de la construction du groupe Bouygues entend bien saisir.

Commentaires

Chez Bouygues, la construction à nouveau bien orientée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Jean Prouvé - 5 maisons sur mesure

Jean Prouvé - 5 maisons sur mesure

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur