Logement

Bouygues Immobilier ouvre sa plateforme d’intermédiation Valorissimo

Mots clés : Entreprise du BTP

Valorissimo, la plateforme d’intermédiation de Bouygues Immobilier, proposera de commercialiser dès le 31 mars prochain les lots des autres promoteurs.

Fort de 15 ans d’expérience, Bouygues Immobilier ouvrira dès le 31 mars prochain sa plateforme d’intermédiation nommée Valorissimo, à tous les promoteurs immobiliers. « Cette plateforme regroupe plus de 2000 prescripteurs », détaille Nathalie Watine, directrice générale de la transformation digitale et des ressources humaines du promoteur. Plus de 4 000 réservations de logements ont été enregistrées, et « 80% des clients sont des investisseurs, les 20% restants sont des occupants »,  poursuit celle qui veut faire de Valorissimo « le leader de la vente intermédiée, en doublant la production dans les trois ans à venir. »

 

Conseils et soutien du rythme de vente

 

Cette plateforme offrira aux promoteurs un bouquet de solutions de conseils, « pour stimuler le rythme de vente, soutenir les opérations de commercialisation, indique Lionel Cayre, directeur général design expérience performance logement France de Bouygues Immobilier. Nous apporterons également un éclairage très en amont sur les produits à développer, les prix à fixer, etc. »

Pour pouvoir commercialiser son programme via Valorissimo, il faudra d’abord montrer patte blanche. « Nous vérifierons la capacité du promoteur immobilier à livrer sa promesse », prévient Lionel Cayre. Mais comment être sûr que les lots des autres promoteurs seront aussi bien traités que ceux de Bouygues Immobilier ?

« Nous avons créé une société à la fin de l’année 2017 qui héberge Valorissimo, les collaborateurs de la plateforme sont salariés de la société, et tous ont signé une charte de confidentialité. Enfin, Valorissomo quittera le siège de Bouygues Immobilier, pour s’installer à Nextdoor (une filiale du promoteur, NDLR) », répond Lionel Cayre. La politique tarifaire, qui n’a pas été dévoilée, « sera élaborée en fonction de la création de valeur attendue par le promoteur », indique Nathalie Watine.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X