En direct

Bouygues Immobilier livrera les premiers logements Bepos de Seine-Arche fin 2015
DESSIN - 651005.BR.jpg - © Atelier Zündel Cristea

Bouygues Immobilier livrera les premiers logements Bepos de Seine-Arche fin 2015

Marie-Douce Albert |  le 15/06/2012  |  Hauts-de-SeineFrance entièreCollectivités localesBâtimentEnvironnement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hauts-de-Seine
France entière
Collectivités locales
Bâtiment
Environnement
Entreprises
Santé
Technique
Valider
NANTERRE -

Bouygues Immobilier anticipe la réglementation. Le standard Bepos (bâtiment à énergie positive) sera obligatoire en 2020, mais le promoteur intègre volontairement déjà ce critère dans certains de ses projets. Alors qu’en Ile-de-France, un premier chantier de logements est en cours à Montreuil, la société construira le premier bâtiment d’habitation labellisé Bepos de l’opération La Défense Seine-Arche sur la Terrasse 9 de Nanterre.

En avril, Bouygues Immobilier a en effet remporté la consultation de charge foncière organisée par l’Epadesa (Etablissement public d’aménagement La Défense Seine-Arche) pour cet immeuble mixte (140 logements sociaux et en accession, un centre d’affaires et un équipement culturel municipal) de 11 500 mètres carrés. Son projet a été conçu par l’agence d’architecture Atelier Zündel Cristea, avec le BET Environnement Cardonnel Ingénierie et le BET Structure de Bouygues Construction. Le bâtiment devrait être livré au dernier trimestre de 2015. Cette avance permet « de mieux maîtriser les coûts de construction, remarque Emmanuel Launiau, directeur général du pôle Logement Ile-de-France chez Bouygues Immobilier. Nous avions procédé de la même façon en lançant des projets BBC bien avant l’entrée en vigueur de cette norme. »

Volumes compacts

Pour parvenir à ce résultat, le bâtiment sera composé de volumes compacts - trois plots posés sur un socle commun - isolés par l’extérieur. Les balcons seront dotés de rupteurs de ponts thermiques. Sur le chauffage des locaux, Emmanuel Launiau reste encore discret sur le « système particulier de VMC double flux qui sera mis en œuvre ». Toujours est-il qu’hormis les sèche-serviettes des salles de bains, les logements n’auront pas besoin de radiateur. Quant à la consommation d’énergie nécessaire à la production d’eau chaude, elle sera compensée par la production des panneaux photovoltaïques et des pompes à chaleurs qui récupéreront les calories des eaux grises.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur