En direct

Bouygues Construction lance TopSite, un label RSE pour ses chantiers
Philippe Bonnave, P-DG de Bouygues construction, a lancé le label TopSite sur le chantier du T2A du Grand Paris express le 29 janvier. - © JI

Bouygues Construction lance TopSite, un label RSE pour ses chantiers

Jessica Ibelaïdene |  le 30/01/2020  |  Bouygues ConstructionBouygues travaux publicsPhilippe BonnaveRSELabel

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Bouygues Construction
Bouygues travaux publics
Philippe Bonnave
RSE
Label
Grand Paris Express
Société du Grand Paris
Grand Paris
France
Valider

Après une « phase pilote » d’un peu plus d’un an, Bouygues construction a officiellement lancé le 29 janvier, à Vitry-sur-Seine, sur le chantier T2A du Grand Paris express, son nouveau label baptisé TopSite. Intégrant tous les « grands sujets » en matière de RSE, le but est d’imposer à tous ses grands chantiers à travers le monde des standards en termes de qualité et d’innovation, et de parvenir à décliner concrètement sa politique sur le terrain.

« Toutes les entreprises qui développent une politique de RSE connaissent une difficulté : percevoir comment elle est réellement déclinée et comment les équipes sur le terrain adressent l’ensemble de ses sujets, afin que la RSE ne soit pas qu’un sujet de l’état-major mais qu’elle soit incarnée au plus près des clients. »

Ce constat a donc poussé Bouygues Construction, à en croire son P-DG Philippe Bonnave, à concevoir un label englobant « tous les grands sujets de la RSE », et à mettre en place par ce biais des indicateurs « pour mesurer ce qui est fait sur nos chantiers ».

Si l’aventure a commencé il y a un peu plus d’un an, permettant de labelliser une centaine de chantiers à travers le monde, c’est ce 29 janvier, sur le lot T2A du Grand Paris Express (GPE), sur le chantier des Ardoines, qu’ont été officiellement lancés le label TopSite et sa déclinaison TopSite Innovation. Avec une levée symbolique de drapeau en présence des collaborateurs, de Philippe Bonnave et de Bernard Cathelain, membre du directoire de la Société du Grand Paris (SGP). Drapeau qui doit « rappeler les engagements pris et tenus, et qui peut être baissé s’ils ne le sont plus, afin que les équipes se remettent en question », explique le P-DG de Bouygues Construction.

Instaurer des standards sur tous ces chantiers de plus de 3 M€

L’objectif de ce label est d’instaurer des « standards de sécurité, en matière d’environnement, d’impact sur les populations locales » qui soient cohérents pour l’ensemble des chantiers, au-dessus de 3 millions d’euros, que mène l’entreprise à travers le monde. Et ce, qu'elle soit seule ou à la tête d’un groupement, complète Philippe Bonnave. Ce qui suppose de parvenir à faire adhérer les partenaires d’une part, et de réussir à « entraîner dans le mouvement les intervenants extérieurs – sous-traitants, fournisseurs… -, admet-il, en inscrivant les standards dans les contrats ». Le tout doit permettre de diffuser les bonnes pratiques au sein du groupe pour réaliser des chantiers exemplaires, et « faire progresser » la profession.

Le label recouvre cinq thématiques, elles-mêmes comprenant plusieurs critères. Pour obtenir la labellisation, un chantier doit remplir 16 de ces critères et valider au moins deux bonus innovation. La priorité absolue tourne autour de la santé-sécurité : « Jamais, sous aucun prétexte, vous ne devez prendre le moindre risque par rapport à votre métier, a insisté le P-DG auprès des collaborateurs intervenant sur le lot T2A. Si une situation ne vous semble pas sécurisée, ne faites pas le job, un chantier sans accident suppose l’implication de tous ».

Des critères environnementaux, sociaux, sociétaux et sur la qualité et la satisfaction client sont aussi établis. Cela passe par des indicateurs concernant la maîtrise de l’impact sur l’eau, la lutte contre le travail dissimulé, l’intégration de l’écosystème local et de l’emploi local (avec un seuil ici fixé à 80% minimum), par exemple.

Une équipe en interne est chargée de vérifier la mise en place du label, et un suivi régulier doit être assuré. A savoir également, « le pourcentage de chantiers labellisés TopSite est intégré au corpus d'indicateurs de performance audité annuellement par EY, l'organisme tiers indépendant de Bouygues construction, dans le cadre du reporting extra financier réglementaire ».

Labellisation « TopSite Innovation » pour le lot T2A du Grand Paris express

Le lancement du label sur le chantier T2A ne doit rien au hasard. En effet, sa labellisation TopSite s’accompagne d’une mention « Innovation ». Car ce ne sont pas deux, mais cinq innovations, une dans chaque thématique, que le chantier a développé en plus de répondre aux 16 critères prérequis.

Citons par exemple l’utilisation d’un matériau recyclé et 100% recyclable pour le coffrage, à la place du contreplaqué. Ou encore, la volonté d’améliorer la mixité, 29% des postes clés en production étant occupés par des femmes. Egalement, les trois tunneliers utilisés pour ce tronçon allant de Villejuif Louis-Aragon à Créteil L’Echat sont à densité variable, « une première en France », assure Bouygues Construction.

Sur le même sujet Bouygues TP pilotera les travaux de Villejuif à Créteil du Grand Paris Express

Pour Thibaut Vieillard, directeur du projet, cette labellisation « amène de la lisibilité sur la cohérence globale » de la politique mise en place par le groupe, « les collaborateurs peuvent se positionner plus facilement par rapport aux ambitions de l’entreprise ». Et les clients semblent aussi adhérer et s’impliquer dans la démarche, ce qui était « la plus grande interrogation » pour Philippe Bonnave.

« Une garantie » pour la SGP

Bernard Cathelain estime d’ailleurs que « ce label répond aux exigences élevées de la SGP. Nous avons un souci d’exemplarité, d’autant que nous réalisons le plus grand chantier d’Europe et qu’il s’agit d’une occasion de faire bouger les lignes et de faire progresser les méthodes.

De fait, TopSite est une garantie pour nous, il traduit l’engagement et l’organisation que l’entreprise a mis en œuvre pour y contribuer, même lorsque les exigences ne sont pas contractuelles, comme sur la sécurité où nous ne pouvons pas exiger le zéro accident, seulement avoir une incitation forte à tendre vers cette priorité ».

Sur le même sujet Grand Paris Express: trois nouveaux tunneliers entrent en action

Après ces premiers retours d’expérience positifs, qui l’ont conforté dans sa démarche, Bouygues Construction souhaite désormais la généraliser. Objectif : évaluer tous les sites éligibles d’ici à fin 2020.

Commentaires

Bouygues Construction lance TopSite, un label RSE pour ses chantiers

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur