En direct

Bouygues Bâtiment Ile-de-France signe un accord pour renforcer la sécurité des intérimaires

Emmanuelle N’Haux |  le 17/07/2012  |  Droit du travailImmobilierRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Droit du travail
Immobilier
Réglementation
Valider

Bouygues Bâtiment Ile-de-France a signé avec sept entreprises de travail temporaire une convention de partenariat visant à améliorer la sécurité sur les chantiers. Les intérimaires de moins de 25 ans comme ceux ayant peu d'expérience professionnelle sur les chantiers connaissent une accidentologie plus élevée.

Inciter les entreprises de travail temporaire à former davantage les intérimaires à la prévention des risques, tel est l’objectif de l’accord quadriennal signé, mardi 17 juillet, entre Bouygues Bâtiment Ile-de-France et sept entreprises d’intérim (*). « La formation des personnels de chantier est primordiale pour progresser en matière de sécurité. Aujourd’hui, chaque nouvel embauché suit deux jours de formation aux techniques de sécurité et part deux jours en formation pratique aux outils utilisés sur les chantiers dans notre centre MATFORM de Chilly-Mazarin (91). Grâce à ce dispositif, nos résultats sécurité se sont améliorés», souligne Christophe Descamps, directeur des affaires sociales de Bouygues Bâtiment Ile-de-France.

L’entreprise enregistre un taux de fréquence de 5 (personnel de bureau et de chantier) et un taux de gravité de 0.45 (personnel de bureau et de chantier) en 2011, hors intérimaires. Et c’est précisément ce public que l’entreprise de construction souhaite entraîner dans ce cercle vertueux. « La courbe d’accidents des intérimaires restent très élevée », déplore le responsable.

L’accord prévoit que tous les compagnons intérimaires, âgés de moins de 25 ans et ceux ayant moins de deux ans d’ancienneté dans le BTP, délégués sur les chantiers devront suivre une formation, dispensée par l’APAVE, dédiée aux fondamentaux de la prévention.

Ceux totalisant 800h de délégation suivront également la formation pratique aux outils.

Enfin, l’accord mentionne que les intérimaires, ayant 450 heures de délégation, devront également suivre la formation sauveteur secouriste du travail. Ces formations, à la charge des entreprises de travail temporaire, monteront progressivement en charge : 5% de l’effectif dès cette année, puis 15%, 25% puis 35% en 2015.

(*) Groupe Adecco, Randstad, réseau Domitis, Sovitrat, Planet Inter, SBC Metasoft, LPI

Commentaires

Bouygues Bâtiment Ile-de-France signe un accord pour renforcer la sécurité des intérimaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur