Industrie/Négoce

Bouyer Leroux finalise l’intégration d’Imerys Structure via une fusion-absorption

Mots clés : Industriels du BTP - Produits et matériaux

La fusion absorption d’Imerys Structure dans la Scop Bouyer Leroux est imminente. Un événement dans l’histoire de la société coopérative et participative qui deviendra ainsi officiellement le leader français des matériaux de construction en terre cuite.

La fusion absorption d’Imerys Structure dans la Scop Bouyer Leroux devrait se concrétiser samedi matin lors de l’assemblée générale extraordinaire qui soumettra le projet au vote des 250 sociétaires de la société coopérative et participative. « Ce temps fort récompensera le travail considérable de convergence opérationnelle, sociale, informatique, culturelle, juridique et coopérative menée par les deux entreprises ces trois dernières années, confie Roland Besnard, PDG du Groupe Bouyer Leroux. Ces deux sociétés, concurrentes jusqu’à l’acquisition en 2013 de la filiale d’un grand groupe par un « petit » acteur du marché, ne formeront donc plus qu’une seule et même entité puisqu’Imerys Structure intégrera la Scop qui conservera le nom de Bouyer Leroux. Avec neuf usines de production et quelque 550 collaborateurs, la coopérative deviendra alors le numéro 1 des matériaux de construction en terre cuite devant deux autres principaux acteurs, Wienerberger et Terreal.

 

Renforcer les équipes de terrain

 

Pour accompagner le développement de sa marque emblématique bio’bric sur l’ensemble du territoire, Bouyer Leroux a réorganisé son service commercial et marketing et renforce ses équipes techniques et commerciales sur le terrain. Ainsi depuis janvier 2018, 7 nouveaux délégués technico commerciaux portent à 45 les effectifs qui suivent quotidiennement les poseurs et les distributeurs du négoce professionnel. « Nous renforçons le maillage pour gagner en proximité avec nos clients. Chaque commercial couvre de un à trois départements maximum afin de répondre plus rapidement aux spécificités locales des marchés », précise Antoine Cellier, Directeur Marketing. 2018 marquera aussi une année riche en innovation avec la création du LAB pour anticiper l’offre de demain comme la première maison construite en murs terre cuite préfabriqués, ou encore sur le plan environnemental avec le déploiement d’un vaste programme de réduction de la consommation énergétique des sites de production.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X