En direct

Bouches-du-Rhône Ripage effectué sur le viaduc ferroviaire d’Orgon
PHOTO - MedViaducOrgon-25-eps - © RFF - Photo Ph. Giraud / Terres du Sud (84)

Bouches-du-Rhône Ripage effectué sur le viaduc ferroviaire d’Orgon

J.-M. M. |  le 12/09/2008  |  Bouches-du-RhôneFrance entière

Après 140 ans de bons et loyaux services, le viaduc ferroviaire d’Orgon (Bouches-du-Rhône) vient de céder sa place, au-dessus de la Durance, à un nouvel ouvrage d’art conçu par l’architecte Charles Lavigne. Cette opération s’est traduite, fin août, par le ripage du tablier dont les caractéristiques (335 m de longueur, 9 700 tonnes) font de cette infrastructure l’un des ponts ferroviaires les plus longs et les plus lourds en France.

Normes antisismiques

Pour mener à bien ce chantier spectaculaire, au coût de 25,2 millions d’euros, Réseau Ferré de France, maître d’ouvrage, avait mandaté la direction régionale SNCF, la maîtrise d’œuvre étant assurée par la direction de l’ingénierie de la SNCF. Parallèlement à l’ancien ouvrage, le tablier a été positionné sur les anciens appuis du viaduc (préalablement renforcés pour respecter la réglementation parasismique) grâce à six vérins de traction et des treuils hydrauliques à la vitesse de 3 m/h.

L’ouvrage – qui comme le précédent compte cinq travées – supporte deux voies ballastées et est équipé de deux pistes munies de caniveaux à câbles et de trappes d’accès au droit des piles. De type « RaPl Haut », le tablier est conçu à partir de deux poutres latérales à âme pleine avec hourdis inférieurs à poutrelles enrobées.

Commentaires

Bouches-du-Rhône Ripage effectué sur le viaduc ferroviaire d’Orgon

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur