En direct

Bordeaux Métropole mise sur la route et les transports pour faire sauter les bouchons
Pour le président de Bordeaux Métropole, Alain Juppé, il faut réaliser de nouvelles infrastructures. - © © Macsounet

Bordeaux Métropole mise sur la route et les transports pour faire sauter les bouchons

Orianne Dupont (Bureau de Bordeaux du Moniteur) |  le 22/12/2017  |  GirondeFrance entièreEtatTransports mécaniquesbordeaux

A l’issue de trois heures de débat, les élus communautaires ont voté hier soir les propositions à soumettre au gouvernement dans le cadre de la future loi sur la mobilité. La priorité pour Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, est d’apporter des réponses concrètes et rapides — dans un délai de trois ans — aux habitants de la métropole, pénalisés par la situation de la troisième agglomération la plus embouteillée de France.

Pour Alain Juppé, la réponse majeure à cette problématique reste la réalisation de nouvelles infrastructures. La priorité est le passage à 2x3 voies sur la partie ouest de la rocade pour 2022 au plus tard. Pour cela, Alain Juppé va demander son transfert de l’Etat à la métropole, «les investissements sur la rocade sont limités par la capacité financière de l’Etat qui n’investit que de l’ordre de 10 millions d’euros par an sur ce dossier», stipule le rapport présenté hier lors de la séance du conseil. Afin de réaliser ces travaux dans des délais courts, la métropole souhaite une mise en concession de certaines portions de la rocade «afin de réaliser les investissements nécessaires sans argent public», précise le rapport. Il est également urgent de supprimer le rétrécissement en amont du pont Mitterrand dans le sens extérieur d’ici fin 2018, d’améliorer la section entre les échangeurs 1 et 2 au droit de Lormont, ainsi que celle de l’échangeur 26 entre la rocade et la RN89 et créer l’échangeur d’Hourcade.

Le grand contournement définitivement inéluctable

Le point qui a opposé la majorité aux écologistes est la réalisation du grand contournement de Bordeaux par l’Est, un projet — initialement prévu à l’ouest de l’agglomération — qui avait été abandonné en 2000. «Sur la rocade, 15% du trafic est dû aux poids lourds en transit», précise le rapport de la métropole. Si les communistes et les écologistes ont insisté sur l’importance de l’optimisation du ferroviaire — Pierre Hurmic, élu EELV à Bordeaux a déclaré que les projets de grand contournement ou de LGV Bordeaux-Toulouse sont «coûteux, climaticides et ont peu de chance de voir le jour» — Alain Juppé avait déjà prévenu lors du dernier conseil en novembre qu’il serait difficile de faire sans le grand contournement. Mêmes propos pour la réalisation de la ligne Bordeaux-Toulouse (GPSO) qui figurera également dans les propositions de la Métropole, destinées au gouvernement.

Développer les transports métropolitains et périurbains

Au-delà de la réalisation de ses infrastructures, les élus sont d’accord sur l’importance de développer et d’optimiser le réseau ferroviaire, de poursuivre les efforts sur la desserte au sein de la Métropole avec les bus à haut niveau de service (BHNS) et d’imaginer des solutions pour les zones périurbaines (car express, RER bordelais, etc.). Alain Juppé a également retenu des idées proposées par les élus: taxis collectifs, péage poids lourds aux heures de pointe, gratuité des parkings et optimisation du parking du parc des Expositions et du stade et un aménagement des horaires concerté pour les institutions situées à Mériadeck qui compteraient 10 000 salariés.

Afin d’avoir une stratégie globale, la création d’un syndicat mixte des transports avec les présidents de région et du département a été votée. Il pourrait être prêt dès le printemps 2018. «Un groupe de travail sera créé pour passer au peigne fin les propositions pour élaborer un plan qui pourrait être adopté en mars», a conclu le président.

Commentaires

Bordeaux Métropole mise sur la route et les transports pour faire sauter les bouchons

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX