En direct

Bordeaux Euratlantique: incompréhension suite à la suspension du chantier de Lumi
Le chantier de l'opération Lumi, sur l'OIN Euratlantique à Bordeaux, est à l'arrêt. - © Clairsienne/SBBT

Bordeaux Euratlantique: incompréhension suite à la suspension du chantier de Lumi

Orianne Dupont (Bureau de Bordeaux du Moniteur) |  le 06/12/2019  |  BordeauxChantiersGirondeFayat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Bordeaux
Chantiers
Gironde
Fayat
Valider

Le Lieu à usages multiples innovants (Lumi) de Clairsienne, opération de logements, bureaux — dont le siège social du bailleur —, crèche et résidence intergénérationnelle, est à l’arrêt. Depuis cet été, un désaccord entre le maître d’ouvrage et le constructeur, la société Cari Aquitaine (Fayat Bâtiment) a entraîné une suspension du chantier démarré il y a un an. Un expert a été nommé le 25 novembre dernier pour amener les parties à un accord.

Courant juillet, Fayat saisit le tribunal de commerce en raison d’importantes modifications apportées par Clairsienne sur le permis de construire initial de l’opération conçue par les agences SBBT Architecture (architectes coordonnateurs de Lumi — bureaux, crèche et résidence en accession sociale), LAH/AT, Luc Arsène-Henry et Alain Triaud (résidence en location sociale), et Lambert Lénack (résidence intergénérationnelle).

Une démarche qui entraîne la mise en place d’une médiation et une suspension du chantier de deux mois, repoussée jusqu’à fin octobre.

Pour Clairsienne, les travaux auraient dû reprendre début novembre. La médiation n’aboutissant pas, le bailleur saisit le tribunal de grande instance qui a nommé un expert le 25 novembre dernier.

Selon l’ordonnance, l’expert devra dans un délai de six mois — avec un prérapport présenté un mois avant —, examiner l’ensemble des points bloquants, donner son avis, rechercher la cause des désordres en précisant les malfaçons ou non conformités, s’il y a eu vice du matériau, malfaçons dans l’exécution, vice de conception, défaut ou insuffisance dans la direction ou le contrôle ou la surveillance du chantier, défaut d’entretien ou de tout autre cause, préciser en quoi les travaux réalisés ne sont pas conformes aux prescriptions contractuelles ou aux termes du marché, donner tous éléments techniques permettant au juge de déterminer les responsabilités éventuelles encourues, évaluer les coûts, etc.

Un enjeu important pour la poursuite de cette opération, à l’entrée du quartier d’affaires Bordeaux Euratlantique, de plus de 20 000 m2 et dont le montant dépasse les 60 millions d’euros.

Sur le même sujet Le siège de Clairsienne mixe les usages

Stupéfaction du côté la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’œuvre

Daniel Palmaro, directeur général de Clairsienne, espère résoudre le problème au plus vite et se dit dans l’incompréhension face aux arguments de Fayat concernant les modifications demandées et le surcoût généré, 5 à 6 millions d’euros, comme déclaré par le constructeur dans la presse locale.

« Les modifications restent mineures, elles concernent un quart des bureaux et, quoi qu’il en soit, il est possible de réaliser le permis de construire initial. Depuis fin octobre, il n’y a aucune raison juridique de suspendre le chantier. Quelle est l’opération sur laquelle il n’y a pas de modifications ? Heureusement qu’on ne les arrête pas toutes ! », estime le directeur de Clairsienne.

La reprise du chantier pour mener à bien la réalisation des logements ne devrait pas poser de problème, estime Daniel Palmaro. « Il est faux de dire qu’il n’y a pas de permis de construire ! », ajoute-t-il, en référence à des propos tenus par le constructeur dans Sud Ouest. Un permis modificatif correspondant aux nouvelles demandes du bailleur sur les bureaux a été déposé le 5 août dernier. La première préoccupation de Clairsienne reste la réalisation d’accès communs aux immeubles voisins.

Du côté de la maîtrise d’œuvre, c’est la stupéfaction. « On s’interroge : pourquoi ça bloque ? Fayat a demandé 101 fiches techniques modificatives et parfois pour des points dont les solutions se trouvent en général sur le chantier… Je n’ai jamais vu ça, commente Sophie Berthelier, associée de SBBT Architecture, agence coordonnatrice et chargée de réaliser les bureaux. C’est au-delà de tout entendement car il n’y a pas de difficultés techniques particulières. »

Sollicitée, l’entreprise Fayat n’a pas souhaité donner suite.

Commentaires

Bordeaux Euratlantique: incompréhension suite à la suspension du chantier de Lumi

Votre e-mail ne sera pas publié

bernard

06/12/2019 17h:41

sont-ce là les joies du BIM qui commencent à faire sentir leurs effets? Le fantasme des scientistes se heurte peut-être à la réalité non-virtuelle du chantier?

Votre e-mail ne sera pas publié

MOKA

16/12/2019 18h:10

Pas de réaction de l'entreprise! C'est pourtant clair et devenu l'usage : les entreprises intriguent pour réclamer de l'argent sur de de la matière dématérialisée et bousculent l'économie des projets. Elles ont pourtant le loisir de s'exprimer en remettant leurs offres et demander des éclaircissements, poser des limites. La vie d'un bâtiment possède ses aléas de sa conception à sa livraison, les entreprises ont décidé d'en tirer un profit sans disposition participative et ni de conseil. Elles se positionnent en spectatrices avides. Pas toutes ni à chaque fois sans doute! A quand une mission d'audit des sommes cherchées et versées dans le cadre des réclamations dans la construction ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur