En direct

BONNEUIL-sur-Marne - Une convention Anru de 140 millions

N. M. |  le 29/01/2010  |  EnergieImmobilierLogementCollectivités localesArchitecture

La convention que la Ville de Bonneuil-sur-Marne vient de signer avec l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) porte sur la démolition-reconstruction de 603 logements sociaux dans les quartiers Fabien et République.

Le 8 janvier, la Ville de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), qui compte 17 000 habitants et 68 % de logements sociaux, a signé une convention de rénovation urbaine d'un montant de 139,5 millions d'euros (1). Ces financements vont lui permettre de mettre en œuvre la première phase de son projet de rénovation urbaine ciblée sur les quartiers Fabien et République. Au total, 603 logements seront démolis (10 % du parc de la commune) et reconstitués selon la règle du un pour un.

Ces opérations ont reçu l'aval des habitants lors de deux référendums organisés en 2006 (République) et 2007 (Fabien). « Les interventions dans ces deux quartiers répondent à des problématiques différentes, indique Patricia Bollinger, chargée de mission Anru à la mairie de Bonneuil. La cité Fabien se caractérise par la très forte obsolescence du bâti alors que le quartier République souffre surtout de son enclavement. »

Etude urbaine

Dans le quartier Fabien (889 logements), les démolitions portent sur les 160 logements des « Toits plats », une cité d'urgence construite en 1955. Tous seront reconstruits dans le centre ancien par l'OPH de Bonneuil (60 sont déjà en chantier). Pas un seul ne le sera sur site, au moins au cours de cette première phase, l'Anru ayant considéré que le projet urbain n'était pas assez pertinent. La municipalité, qui doit revoir sa copie, va lancer une étude urbaine avec la DDE 94.
Le quartier République (483 logements) se compose de trois barres datant de 1967, propriété de Valophis Habitat-OPH 94. Deux vont être détruites : Widal (80 logements) en 2011 et Fleming (363 logements) en 2013. La troisième, Lamaze (40 logements) sera réhabilitée. Le centre commercial sera démoli et 1 000 m 2 de commerces réimplantés en rez-de-chaussée des immeubles. « Le quartier République démoli dans sa quasi-totalité va être reconstruit dans le cadre d'une ZAC que nous aménageons, précise Stéphane Dambrine, directeur général de Valophis Habitat. L'atelier Daquin & Ferrière, urbaniste de l'opération, propose de recomposer le site en cinq îlots, délimités par quatre nouvelles voies, qui vont permettre de désenclaver le quartier et d'assurer la continuité avec Créteil. » Le bailleur social y construira 338 logements : 176 sociaux et 162 en accession sociale à la propriété, la Foncière Logement réalisant de son côté 96 logements locatifs libres. « Cette diversification de l'habitat vise moins à diminuer la part des logements sociaux qu'à offrir un parcours résidentiel aux habitants ou à accueillir les salariés qui travaillent à Bonneuil », souligne Patricia Bollinger.
Hors site, Valophis Habitat reconstruira 267 logements sociaux : 186 près de la ZAC République (rue du Docteur-Roux et sur la Butte-Cotton) et 81 dans le centre ancien où il réalisera aussi 60 logements en accession sociale.

TCSP en cours de réalisation

Le projet s'accompagne de la création d'équipements publics (halte-garderie, équipement jeunesse.) et de l'extension du réseau de géothermie pour le raccordement des nouvelles constructions. Les quartiers Fabien et République seront par ailleurs bientôt desservis par le transport en commun en site propre (TCSP) en cours d'aménagement sur la RD30/60 entre le carrefour Pompadour et Sucy-en-Brie, via le port de Bonneuil.
« Outre les travaux de réhabilitation et de résidentialisation de 150 logements appartenant à Osica engagés en 2009 dans le cadre du plan de relance, nous avions prévu d'en réhabiliter et résidentialiser environ 600 autres. Faute de financements suffisants de la part de l'Anru, ces projets ont été reportés dans une seconde phase qui, nous l'espérons, fera l'objet d'une nouvelle convention », conclut Patricia Bollinger.

CARTE - 284844.BR.jpg
CARTE - 284844.BR.jpg
(1) L'Anru apporte 34,7 millions d'euros ; la Ville et le conseil général du Val-de-Marne, 6 millions chacun ; la région Ile-de-France, 10,2 millions ; les bailleurs sociaux, 74,6 millions, dont 54,8 millions pour Valophis Habitat et autres, 8 millions.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 10.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur