En direct

Bonna Sabla : le nom et les ambitions d'un leader

JEAN-MICHEL GRADT |  le 30/03/2001  |  Collectivités localesArchitectureAménagementGirondeFrance entière

Les numéros 1 et 2 des bétons industriels pour TP en France ont fusionné

La création de Bonna Sabla (filiale de Vivendi Environnement), c'est un peu comme une histoire de famille chahutée qui se terminerait par une réconciliation. Premier signe : les deux frères ennemis de l'industrie du béton, Bonna (ex-Générale des eaux, avant la création de Vivendi), d'un côté, et de l'autre, Sabla (ex-SGE), adoptent, en juillet 2000, une marque commune (1). Puis, le 1er janvier 2001, un pas définitif vers la fusion opérationnelle est franchi avec la création de Bonna Sabla SA, société à directoire et conseil de surveillance dont les présidents respectifs sont : Michel Rivard et Pierre Parisot.

De grandes ambitions à l'export

Au-dessous de la holding Bonna Sabla SA, une société en nom collectif (SNC), à laquelle le fonds de commerce est transféré. A savoir, une quarantaine de sociétés réalisant un chiffre d'affaires de 2,4 milliards de francs (soit 365 millions d'euros). C'est- à-dire un groupe de loin leader en France pour les bétons industriels (2) à destination des travaux publics (90 % de son activité), et qui nourrit de grandes ambitions à l'export (voir chiffres clés).

Pourquoi ce rapprochement aujourd'hui ? « Il y a dix ans, la demande du client était simple : livrer un tuyau. Maintenant, il demande une réflexion en amont, mais aussi le calepinage, les accessoires, des conseils de technique de pose, et la mise à disposition d'engins et de superviseurs. Sans compter le service après-vente. Avec Bonna Sabla qui est le numéro 1, nous faisons savoir que nous assumerons les devoirs et les ambitions que cela suppose. Y compris à l'étranger », explique Jean-Noël Monier, le directeur commercial de Bonna Sabla. Ainsi, avant d'appliquer, pour 2001, une augmentation de 8 % à 20 % des prix, selon les produits - due aux augmentations des matières premières -, le groupe a consulté ses clients.

« Côté concurrence, le danger est plus "intermatériaux", avec le PVC notamment, qu'interentreprises », poursuit Jean-Noël Monier. D'où la nécessité d'améliorer les gains de productivité. Exemple : la mise en service cette année, après 40 millions d'investissement, du nouveau site de Bordeaux, en lieu et place des deux usines de tuyaux de Saint-Loubès et de Villenave (Gironde).

Accélération des acquisitions

Reste que Bonna Sabla va vite retrouver son rythme d'acquisition annuel, soit cinq sociétés contre trois l'an dernier. Et le grain à moudre ne manque pas dans un secteur qui compte encore 860 sociétés, mais où la concentration s'accélère, comme l'a montré récemment le rachat de BMI par CRH (qui avait un an plus tôt racheté Prefaest). De plus, comme Tarmac (lui-même repris par Anglo-Marican) et le belge Koramic (qui a repris le français BDI) sont présents, Bonna Sabla va, de son côté, pousser les feux à l'étranger. Pourquoi pas en suivant, à l'occasion, les grands contrats à l'export de sa maison mère ?

(1) En 1997, la Générale des eaux avait déjà opéré une esquisse de rapprochement (« Le Moniteur » du 12 septembre 1997, p. 28).

(2) Tout produit en béton et précontrainte pour le génie civil (voirie, transport, assainissement, télécoms...) et l'aménagement urbain (funéraire compris).

Les chiffres clés de l'année 2000

CA : 366 millions d'euros, soit + 3,17 % sur 1999 (+ 4,16 % à périmètre identique), dont 23,3 % à l'international.

CA international : 85 millions d'euros (+ 17,8 %), dont 44 % en Europe.

Résultat d'exploitation : 18,7 millions d'euros (+ 46 %).

Résultat courant avant impôt : 17,5 millions d'euros (+ 57 %).

Résultat net consolidé : 10,15 millions d'euros (+ 44 %).

Investissements : 22 millions de francs (+ 23,2 %).

Sites de production : 66 usines (21 certifiées ISO 9001 ou 9902), dont 12 à l'étranger.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur