Projets

Bona & Lemercier métamorphosent le château de Rentilly en un lieu d’exposition

Mots clés : Architecte - Bâtiment d’habitation individuel

Porté par la communauté d’agglomération de Marne-et-Gondoire, en partenariat avec le Fonds régional d’Art contemporain (Frac) d’Ile-de-France, les architectes Philippe Bona et Elisabeth Lemercier, associés au plasticien Xavier Veilhan et au scénographe Alexis Bertrand, feront de ce petit château de Seine-et-Marne un futur centre d’art…

Le château de Rentilly (Seine-et-Marne), inscrit dans un site remarquable, se situe à la frontière d’un jardin vallonné à l’anglaise (au nord-est) et d’un jardin à la française (au sud-ouest), composé de plans successifs agrémentés de miroirs d’eau. C’est ce paysage, plus que le château en lui-même, qui a séduit l’équipe de maîtrise d’œuvre. « Notre geste artistique et architectural propose de privilégier cet environnement exceptionnel, par rapport à l’édifice modeste, et de faire fusionner l’un et l’autre. Le dispositif retenu consiste à envelopper le château d’une peau miroir en acier Inox poli pour en faire la caisse de résonance du parc culturel de Rentilly. »

 

Mise en lumière

 

« Le plissé vertical miroitant de l’enveloppe amplifiera la hauteur du bâti, tandis que le traitement en continuité des fenêtres (verre réfléchissant) en effacera les contours et achèvera de brouiller les repères. L’édifice échappe ainsi à la notion d’échelle. » Celui-ci comportera quatre niveaux de plus de 300 m2 (au lieu de 200 m2 actuellement). Le visiteur entrera par la partie historique du bâtiment, des caves voûtées du XVIe siècle, jusque-là inaccessibles. Il pourra ensuite se promener sur le toit devenu terrasse. « L’intérieur du château, qui ressemble actuellement à un décor de théâtre, sera entièrement remanié pour mieux l’adapter aux expositions les plus diverses, avec une mise en lumière très riche » poursuivent les architectes. Le château ainsi transfiguré, avec son parc de 48 hectares (ancienne propriété du célèbre couple Jacquemart-André) pourrait être inauguré en septembre 2013 pour les trente ans des Frac.

Pour découvrir le parc culturel de Rentilly, cliquez ici.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X