En direct

Bois et paille pour le futur centre culturel de Courtenay

Christine Berkovicius |  le 31/08/2018  |  Collectivités localesCultureEure-et-LoirHaute-SavoieVosges

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Culture
Eure-et-Loir
Haute-Savoie
Vosges
Bois
Produits et matériels
ERP
Valider
Loiret -

Pour son nouveau centre culturel, la municipalité de Courtenay (Loiret) a opté pour un bâtiment en structure bois et isolation paille. Ce complexe de 1 700 m2 abritera une médiathèque, une école de musique et de danse, des salles associatives ainsi qu'une salle de spectacles de 150 places, aux gradins rétractables, qui surplombera l'ensemble. Hormis cette dernière, tous les locaux seront de plain-pied, pour faciliter l'accès et la circulation des usagers. Le projet, dont les travaux s'élèvent à 3,1 millions d'euros HT, a été confié à l'atelier Desmichelle Architecture, basé à Chartres (Eure-et-Loir) et spécialisé dans la construction bois, associé à la Scop B-A-Bo, qui défend une approche bio climatique et environnementale.

Des matériaux locaux ou français. Le bâtiment s'articule autour d'un petit patio de 200 m2. Il sera recouvert d'un bardage lasuré noir et de tuiles de bois fendues pour la salle de spectacles. A l'exception des poutres métalliques à grande portée et d'un mur coupe-feu en béton en limite de parcelle, les concepteurs ont privilégié des matériaux biosourcés : 1 400 bottes de paille, soit l'équivalent de 3,5 hectares, pour isoler les murs et la toiture, des plaques de Fermacell pour doubler les cloisons, de la brique… Les murs sont préfabriqués en atelier par la société Natali (Loiret-Cher) et montés sur place par Les Charpentes du Gâtinais (Loiret), ce qui permet de réaliser un chantier « propre et rapide », précise l'architecte Corentin Desmichelle. Les matériaux sont, pour l'essentiel, locaux ou français : paille de la région Centre, mélèze de Haute-Savoie, panneaux en bois des Vosges, etc.

Une consommation de 30 kWh/m2.an. Grâce à sa conception, le bâtiment, raccordé à la chaufferie bois de la commune qui alimente déjà l'école voisine, sera peu énergivore, frais l'été et chaud l'hiver, avec une consommation attendue de l'ordre de 30 kWh/m2.an. Il a été conçu en maquette numérique (Revit), partagée avec les entreprises partenaires, ce qui a permis, avant le début des travaux, de vérifier un certain nombre d'éléments au niveau des fluides et de la structure, notamment les hauteurs de poutres, les angles, etc. Une partie du circuit de la VMC a ainsi été modifiée. Le travail s'est ensuite poursuivi en maquette 2D. La livraison du centre culturel est prévue cet hiver.

PHOTO - 14701_885023_k2_k1_2077578.jpg
PHOTO - 14701_885023_k2_k1_2077578.jpg - © C. DESMICHELLE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur