Culture

Bochum : au-delà de l’industrie automobile… le sauna

Mots clés : Architecture - Manifestations culturelles

Le studio d’architecture allemand Modulorbeat a créé « One Man Sauna », un sauna individuel provisoire dans le cadre du festival d’art « Das Detroit Projekt » à Bochum dans la Ruhr. Cette intervention s’inscrit dans une démarche artistique plurielle sur le devenir de cette ville dont l’histoire et la vie économique sont intimement liées à l’entreprise Opel et à ses activités.

« Das Detroit Projekt » est un projet qui se déroule sur une année d’octobre 2013 à octobre 2014 pour connecter quatre villes européennes où l’entreprise Opel est implantée : Bochum, Saragosse (Espagne), Ellesmere Port (Royaume-Uni) et Gliwice (Pologne). L’objectif est d’aider ces villes à trouver une dynamique pour se réinventer face à la crise des industries automobiles et de l’acier, crise à laquelle Détroit a déjà dû faire face. Pour « One Man Sauna« , des cubes de béton précontraint, à l’origine utilisés pour construire des puits de mine, ont été empilés l’un sur l’autre pour former les trois niveaux d’une tour de 7,5 m. Ce petit sauna, conçu pour une personne, est logé sur le niveau intermédiaire de la structure, avec un bassin au-dessous. L’espace de relaxation situé dans le troisième cube, au sommet de l’empilement, offre la vue sur le site : une friche industrielle sur laquelle il est implanté. Des échelles verticales relient les trois niveaux et fournissent un point d’entrée initial au sauna. Le projet d’installation du sauna est né de la recherche de Modulorbeat « Borderlands », qui examine l’interconnexion entre le centre-ville de Bochum et les zones périphériques sur le thème du farniente (Nichtstun en allemand).

Source : « Modulorbeat creates One Man Sauna inside a stacked concrete tower » – Dezeen – 05/06/2014 – Article en anglais

Lire – Dezeen – 05/06/2014

Consulter le site Das Detroit Projekt

 

« Cet insolite a été sélectionné par le service documentation du Moniteur. Extrait de la presse internationale, il est restitué en l’état. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X