Immobilier

BNP Paribas Real Estate plutôt confiant pour 2012

Mots clés : Fiscalité - Gestion et opérations immobilières

Le promoteur immobilier annonce des résultats en hausse avec une croissance du chiffre d’affaires de 6% à 658 millions d’euros et un bénéfice net avant impôt en progression de 10% à 142 millions d’euros. Les perspectives pour 2012 sont plutôt positives.

«Nous avons globalement passé une bonne année 2011, s’est félicité Philippe Zivkovic, président de BNP Paribas Real Estate, lors de la présentation des résultats de son entreprise. Notre performance a été équivalente à celle de 2010 alors que la situation des marchés a été profondément bouleversée. » Ainsi, le chiffre d’affaires est en progression de 6%  à 658 millions d’euros et le résultat net avant impôts en hausse de 10% pour atteindre 142 millions d’euros. Celui-ci a été réalisé au travers des six lignes de métier de BNP Paribas Real Estate, soit la promotion, la transaction, le conseil, l’expertise, le property management et l’investment management. 78% du chiffre d’affaires a été réalisé en immobilier d’entreprise et 22% en résidentiel. 64% provient de la France et 36% de l’international (dont 11% au Royaume-Uni, 11% en Allemagne et 7% en Italie).

 

250 000 m² d’immobilier d’entreprise mis en chantier en 2012

 

BNP Paribas Real Estate annonce aussi une forte pré-commercialisation de ses immeubles de bureaux, de l’ordre de 851 millions d’euros, ce qui devrait générer des honoraires en 2012 et 2013. Ainsi, alors même qu’ils ne sont pas encore construits, 8 immeubles ont déjà été vendus ou loués, soit 196 000 m² réservés. 250 000 m² d’immobilier d’entreprise devraient aussi être mis en chantier en 2012, «ce qui est exceptionnellement important», indique Philippe Zivkovic, la moyenne de l’entreprise se situant à environ 100 000m² annuels. La société évoque ainsi des bureaux à Cardiff, à Londres, à Paris ou encore deux autres projets à Rome. Seul point noir au tableau : le conseil en expertise et en immobilier d’entreprise. «C’est la seule activité en baisse, indique le président. Nous passons de 91 millions de chiffre d’affaires à 76 millions, surtout à cause du ralentissement observé au Royaume-Uni.»

 

Cap à l’international

 

« Nous sommes conscients que cela risque d’être plus compliqué qu’en 2012, mais nous sommes solides, assure Philippe Zivkovic. Nos projets pré-commercialisés devraient prendre le relai de l’activité logement qui baissera immanquablement. » Le président a aussi annoncé un plan de développement sur trois ans qui devrait être dévoilé au cours de l’année 2012 sans vouloir en dire plus pour l’instant. L’entreprise entend rééquilibrer son chiffre d’affaires et réaliser, à terme, environ 50% de son activité l’international, contre 39% aujourd’hui. « Pour entrer sur les marchés étrangers, nous commençons par du service ce qui évite les risques financiers et nous permet de développer notre expertise, explique le président de BNP Paribas Real Estate. Et éventuellement poursuivre ensuite sur de la promotion immobilière. » En résumé l’entreprise prévoit, pour 2012, un maintien du chiffre d’affaires, voire une légère progression.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X