En direct

Bioséchage et compostage : les boues d'épuration sont prêtes pour l'épandage

ELISABETH GILLION |  le 24/11/2000  |  ChantiersEnvironnementDéchetsOiseSeine-et-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Environnement
Déchets
Oise
Seine-et-Marne
Val-d'Oise
Nord
Santé
Technique
Valider

L'unité de compostage de boues de stations d'épuration Sovald, installée par la Lyonnaise des eaux en pleine campagne, à proximité de Bury (Oise), utilise un process sûr pour les agriculteurs qui se sont engagés par contrat à recevoir le compost sur leurs parcelles. « Cette solution centralisée aux normes européennes est à la fois rentable et fiable pour les collectivités qui n'auraient pu supporter cet investissement pour leur compte personnel », explique Marc Bonnieux, ingénieur à la Lyonnaise des eaux à Creil. Le procédé, testé à Castelnaudary sur un pilote de 3 000 à 4 000 t (voir le « Cahier de l'environnement » joint au « Moniteur » du 12 février 1999), est le premier à fonctionner industriellement. Une tonne de boues donne 350 kg de compost.

La plate-forme transformera 24 000 t de boues en fin d'année. Ouverte en mars, elle est encore en phase de contrôle du process. Les boues arrivent par camions de l'Oise, de Seine-et-Marne et du Val-d'Oise. Leur entrée est enregistrée, et un échantillon de l'apport prélevé. Elles sont mélangées avec du bois de palettes broyé ou des écorces pour éviter les odeurs et faciliter l'humidification.

Fermentation à aération forcée

Après deux malaxages à vingt-quatre heures d'intervalle, les tas sont poussés dans un couloir de fermentation à aération forcée de 36 m de long : ils y séjournent trois semaines et sont retournés chaque semaine. Un contrôle permanent est assuré : la température s'élève à 75 °C la première semaine, à 70 °C la deuxième (la température de la matière atteint 5° à 10 °C de plus).

Après trois semaines, l'odeur du matériau s'apparente à celle de l'humus. Le tas est alors criblé à 8 mm. Commence alors une période de maturation de quatre mois, deux fois plus longue que ne l'exige la réglementation, au cours de laquelle le développement bactérien se poursuit. Les eaux de process sont récupérées dans une fosse, les eaux pluviales et de voirie sont traitées dans quatre lagunes annexes à l'usine. Les tas qui ne répondent pas aux dix-sept analyses agronomiques, douze sur les micropolluants et cinq sur les bactéries, sont détruits. « Les lots épandus comportent 45 % humidité, 17 kg d'azote en moyenne par tonne et offrent donc un amendement utile pour la terre », justifie Marc Bonnieux. La campagne annuelle d'épandage a lieu après la moisson, sur 1 800 ha. Les sols et leur production sont soumis au contrôle par la plate-forme. La rentabilité de l'investissement de 4,6 millions d'euros (30 millions de francs) est calculée sur quinze ans pour une capacité de 29 000 t/an. Les investisseurs, Lyonnaise des eaux et Sita, ont été aidés par un prêt à taux zéro de l'agence de l'eau Seine-Normandie pour 70 % du coût de construction. Le prix à la tonne a pu ainsi chuter de 55 à 48 euros (360 à 315 francs). Prochain programme du même type : Dunkerque, avec une usine de 35 000 à 40 000 t/an.

Unité de compostage de boues de stations d'épuration : SOVALD. Installateur : Lyonnaise des eaux. Investissement : 4,6 millions d'euros. capacité : 29 000 t/an .

SCHEMA :BURY. 1 Les boues brutes sont mélangées avec le co-produit et commencent à fermenter pendant une journée. 2 Le mélange est ensuite chargé dans des couloirs de compostage où il poursuit sa fermentation pendant trois semaines. 3 Le mélange est passé au crible et les deux tiers du co-produit sont recyclés. 4 Le compost doit encore passer par une phase de maturation qui dure deux à trois mois.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil