En direct

Bilan médiocre

le 10/01/2014  |  BâtimentFrance entièreParisTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
France entière
Paris
Technique
Valider
LOGEMENT -

La tendance baissière de la construction neuve de logements s’est poursuivie, en s’atténuant, au dernier trimestre 2013, conséquence d’un niveau de construction encore élevé au dernier trimestre 2012 et d’un contexte économique peu porteur. Les derniers chiffres officiels, à fin novembre, indiquent 337 872 mises en chantier sur douze mois (- 6,2 %). La plupart des segments de marché sont néanmoins touchés : - 8,9 % pour l’individuel et - 3,6 % pour le collectif, ce dernier segment marquant une pause en novembre. Cette pause ne sera vraisemblablement que temporaire car l’accentuation de la chute des demandes de permis observée depuis six mois (- 15,7 % au global à fin novembre mais - 18 % sur douze mois dans le collectif) impactera les réalisations des prochains mois.
L’institut I + C anticipe près de 335 000 logements mis en chantier en 2013, en repli de 3,6 % sur un an. Ce résultat médiocre est comparable aux années 2009 ou 2002. Aucun redressement ne semble attendu au premier trimestre 2014, selon I + C, qui table sur une poursuite de l’effritement des mises en chantier.

L'expert « Le marché du logement ancien semble flotter en apesanteur »

« Sur près de 40 000 transactions réalisées par Century 21 (+ 3,1 %) sur 630 000 (- 5 %), nous n’avons pas vu de véritable chute des prix en 2013. L’immobilier ancien semble flotter en apesanteur. Le prix moyen de vente au m² en France recule de 1,8 % sur un an (après - 1,9 % en 2012) à 2 568 euros. Sept régions affichent des hausses (voir carte ci-contre) mais même à Paris, les prix baissent (- 3,9 %) ! Ces prix plus raisonnables à l’échelle nationale (201 320 euros en moyenne pour 81,4 m²) et les taux d’intérêt bas resolvabilisent les acheteurs, notamment les plus jeunes. L’apport personnel nécessaire ne représente plus que 9,1 % de l’acquisition. Ainsi, employés- ouvriers (+ 2,5 %) et cadres moyens (+ 6 %) reviennent sur le marché de l’ancien (65 % des acheteurs). A contrario, les secundo accédants et les plus âgés le désertent, tant en résidence principale que secondaire, en investissement locatif (- 7,5 %) ou en placement (- 7,5 %). Les acheteurs ont repris le pouvoir, ils ne veulent plus acheter à n’importe quel prix et prennent leur temps. Les délais de vente s’allongent (90 jours) avec un écart entre le prix du mandat et le prix de vente réalisé stable, de l’ordre de - 5,5 %. En 2014, l’évolution des taux d’intérêt sera le juge de paix du marché, les prix ne reculant qu’en cas de hausse. L’autre et sans aucun doute la meilleure façon de faire baisser les prix, c’est de construire. »

PHOTO - 768298.BR.jpg
PHOTO - 768298.BR.jpg - © François Darmigny
PHOTO - 768616.BR.jpg
PHOTO - 768616.BR.jpg - © Source : century 21
Total des logements mis en chantier
PHOTO - 768523.BR.jpg
PHOTO - 768523.BR.jpg - © Source : soes, sit@del2, i + C
Logements individuels mis en chantier
PHOTO - 768524.BR.jpg
PHOTO - 768524.BR.jpg - © Source : soes, sit@del2, i + C
Logements collectifs mis en chantier
PHOTO - 768525.BR.jpg
PHOTO - 768525.BR.jpg - © Source : soes, sit@del2, i + C

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur