En direct

Bienvenue à Pornic-la Ria en 2014

Fabienne Proux |  le 20/07/2012  |  Loire-AtlantiqueFrance entièreCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Loire-Atlantique
France entière
Collectivités locales
Valider
Loire-Atlantique -

La réhabilitation des 35 ha de marais et de friches industrielles le long du canal de Haute Perche à Pornic est « une œuvre de longue haleine », reconnaît Yves Steff (cabinet AUP). Le maître d’œuvre du projet de la Ria (32,6 millions d’euros), sous maîtrise d’ouvrage de la Sela, pilote une équipe pluridisciplinaire composée du paysagiste-urbaniste Thierry Huau d’Interscène, du bureau VRD Artelia et de l’agence Burgeap.

Il aura fallu plus de dix ans pour que soient lancés les premiers travaux. Depuis mars, les opérations de dépollution des sols sont en cours et seront suivies par la déconstruction des anciens bâtiments industriels (1). A partir de septembre et jusqu’en mai 2013, un parc botanique de 13 ha sera aménagé. « Ce parc sert de colonne vertébrale au projet de la Ria en assurant le lien entre la mer, les marais et la terre, et en liant les divers modes de transport : bateau, train, voiture et circulations douces », indique Thierry Huau. De fait, le projet comprend la création à venir d’un pôle d’échange multimodal.

Bureaux, logements et pôle touristique

Le secteur étant situé en zone inondable, le parc implanté en partie basse absorbera les excès d’eau et les constructions seront réalisées à plus de 5,40 m du niveau de la mer. Les premières seront lancées en fin d’année et s’échelonneront jusqu’en 2014. Au total, le projet prévoit 3 500 m 2 de bureaux et 300 logements répartis en deux tranches. La première comprend quatre opérations portées par le groupe CISN Atlantique, Espace Domicile et Lamotte. La seconde tranche sera réalisée par Lamotte, Marignan et Brémond.
Enfin, le pôle touristique doit être opérationnel à la fin 2014. Il englobe la construction d’un nouveau casino et d’un centre des congrès de 1 200 places dans le cadre d’un partenariat public-privé (procédure d’appel d’offres en cours), puis d’un hôtel et d’une résidence de tourisme.

PHOTO - 659639.BR.jpg
PHOTO - 659639.BR.jpg - ©

(1) Les travaux de dépollution et de déconstruction (1,45 million d’euros) sont répartis en trois lots : Le Floch pour le terrassement et le traitement des sols pollués, ISS pour le paysage, et Séjourne (filiale de Veolia Propreté) pour la déconstruction.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur