En direct

Biennale d'architecture de Venise : le Pavillon français met la dernière touche au contenu
- ©

Biennale d'architecture de Venise : le Pavillon français met la dernière touche au contenu

CHESSA Milena |  le 23/06/2008  |  InternationalRéalisationsArchitectureEuropeParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Culture
Réalisations
Architecture
Europe
Paris
Gard
Profession
Valider

Des détails de la scénographie aux projets présentés, les responsables du Pavillon français à la prochaine Biennale internationale d'architecture de Venise (14 septembre-23 novembre 2008) peaufinent les derniers détails de l'exposition "GénéroCité". Aux manettes : Francis Rambert, commissaire et French Touch, collectif invité.

La 11ème Biennale internationale d'architecture de Venise, qui se déroule du 14 septembre au 23 novembre 2008, a pour thème "Out there, architecture beyond building", autrement dit l'architecture au-delà du bâtiment. Le Pavillon français, via son commissaire Francis Rambert, interprète cette idée sous l'angle de la générosité, où quand les architectes en donnent "plus" que prévu : plus d'espace intérieur comme Jean Nouvel et Jean-Marc Ibos pour les logements sociaux de Nemausus à Nîmes, ou plus d'espace public comme Renzo Piano et Richard Rogers pour le Centre Pompidou à Paris. Ces deux bâtiments références, et dix-neuf autres construits entre 1960-2000, seront projetés dans l'atrium du Pavillon français.

"Optimiste"
Le cœur du Pavillon français présentera également trente-quatre réalisations récentes des années 2006-2008, telles que : l'Atrium de Jussieu à Paris par Périphériques, le Centre chorégraphique national à Aix-en-Provence par Rudy Ricciotti ou un groupe scolaire à Beausoleil par Calori-Azimi-Botineau (Cab). Les trois salles périphériques exposeront les images virtuelles et les maquettes de quarante-cinq projets à concrétiser (fin 2008 et après), dont : l'école d'architecture de Nantes par Lacaton & Vassal, l'extension du Musée d'art moderne à Villeneuve d'Ascq par Manuelle Gautrand ou les logements Sidalga à São Paulo de Tryptique (agence lauréate des Naja 2007-2008). Grâce à des "bras articulés sortant du mur à l’image des chandeliers dans le film de Cocteau La belle et la bête", le visiteur pourra observer sous tous les angles les maquettes de ces "projets porteurs de générosité". Ce petit "plus" scénographique a été imaginé par le collectif invité French Touch, qui disposera au fronton du Pavillon français l'enseigne "Optimiste".
Milena Chessa

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur