En direct

BIARRITZ Le quartier des rocailles se prépare un « plateau » image

FLORENCE ELMAN |  le 20/12/2002  |  Collectivités localesArchitectureGirondePyrénées-AtlantiquesFrance entière

Plus de 25 millions d'euros d'investissement

L'étiquette de « station balnéaire vivant au rythme des bains de mer, des résidences secondaires (8 500) et des produits touristiques » est dépassée... A court terme, Didier Borotra, sénateur-maire, intarissable sur la mutation du quartier des Rocailles en pôle culturel à spécificité image veut « faire vivre Biarritz toute l'année ». Le plateau image, future locomotive de la ville, fruit d'une réflexion sur l'urbanisme biarrot depuis plusieurs années, occupera un espace de 1,7 hectare.

Composé d'équipements publics dédiés, il a pour ambition d'attirer des actifs et des étudiants (environ 200), rééquilibrant ainsi la structure de la population... « Au-delà du front de mer, deux autres destinations doivent devenir attractives en centre-ville - les halles et le pôle culturel -, de manière à développer une activité et du trafic douze mois sur douze », souligne Didier Borotra.

Côté Rocailles, les changements se précisent. Au chapitre équipements, la liste est ambitieuse : la création d'une bibliothèque-médiathèque à spécificité « image », l'installation des BTS « audiovisuel » et « photo », de la maison de la photo, de l'annexe de l'école de musique, du centre de la danse, la rénovation de l'école Jules-Ferry et du cinéma le Royal, la réalisation d'un parking de 250 places, des jardins sur un hectare... Pas moins de sept architectes modèleront le nouveau site, sous la houlette de la ville - pilote de l'ensemble de l'opération - conseillée par Bernard Wagon, architecte des Bâtiments de France.

Des échanges entre les bâtiments

C'est le plan d'urbanisme de l'architecte bordelais Patrick Baggio a été retenu : la partie basse du site sera le « jardin » du pôle culturel, la partie haute un « lieu animé » avec des échanges entre les bâtiments. Première pièce maîtresse de ce puzzle, le parking (2,6 millions d'euros) : il sera livré dans quelques semaines, ce qui permettra de démarrer les travaux de gros oeuvre de la bibliothèque-médiathèque (10 millions d'euros) signée François Lombard. Les appels d'offres sont en cours pour cet équipement opérationnel dès le second semestre 2004... Un an avant le BTS audiovisuel, dont l'ouverture est planifiée pour la rentrée 2005.

Trois architectes sont en lice (Patrick Arotcharen à Bayonne, Luc Vaichère à Biarritz et Jean de Giacinto à Bordeaux) tout comme pour le centre de la danse (Mathias Gulacsy à Anglet, Brochet-Lajus à Bordeaux et Deshoulières Jeannau & Associés à Poitiers). Les lauréats seront connus avant la fin de l'année. En même temps, il faudra aussi rénover l'école primaire Jules-Ferry (1,1 million d'euros) qui sera fermée durant l'année scolaire 2003-2004 pour repenser les lieux selon le projet de l'architecte biarrot Gérard Dezès.

Plus proche, la maison de la photo et le cinéma le Royal seront livrés au premier semestre 2003.

Un cabinet spécialisé dans la coordination des chantiers

Pour que ce « grand chantier » aux nombreuses maîtrises d'ouvrage transférées se déroule dans les meilleures conditions, la ville de Biarritz a décidé de faire appel à un cabinet spécialisé dans la coordination des chantiers.

Dès le début 2003, celui-ci sera l'interlocuteur des architectes et des maîtres d'ouvrage; il veillera au respect du planning, et lancera les multiples « tranches » au bon moment.

Globalement, le pôle culturel se soldera par un investissement de 24 à 30 millions d'euros. « A terme, cette niche de l'image devrait générer des animations à caractère professionnel et commercial », conclut Didier Borotra, qui mise sur un développement économique induit.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur