En direct

BEZIERS Les salariés relancent leur PME

le 20/06/1997  |  HéraultPME du BTPEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hérault
PME du BTP
Entreprises
Valider

Le 19 mars dernier, le tribunal de commerce prononce la liquidation judiciaire de Garrigues SA. Créée en 1963, cette société familiale de BTP a compté jusqu'à 150 salariés. Depuis 1992, elle connaît des difficultés. En 1996, le chiffre d'affaires est tombé à 16 millions de francs pour 42 emplois. Le plan de continuation (septembre 1994) n'a pas été respecté. Le passif de l'entreprise est estimé à 20 millions de francs. Mais, depuis le début de l'année, sept salariés se sont préparés à passer aux commandes. Ils créent la Sarl Grand Sud BTP Garrigues avec, comme gérant, l'ancien directeur de travaux, Patrick Fraisse. « Nous avons tenu à disposer d'une véritable assise financière. En plus du capital de 150 000 F, 180 000 F de comptes courants d'associés ont été rassemblés. » Le comité Rebond, Béziers Expansion Economique et Béziers Initiative ont soutenu le dossier, avec deux prêts complémentaires totalisant 150 000 F. Le plan financier et l'aval des pouvoirs publics ont été décisifs dans les négociations avec les banques, qui souhaitaient que, sur 30 salariés, la société n'en conserve qu'une douzaine. « Nous avons réussi à leur démontrer que 18 constituait un minimum », explique Patrick Fraisse. « L'enjeu, c'est la sauvegarde des compétences spécifiques, en particulier dans les techniques du béton armé. A cette condition, il nous est possible de prétendre à des marges intéressantes. »

La PME veut poursuivre les activités héritées de Garrigues SA (logements sociaux, immobilier d'entreprise), et renouer avec les collectivités. Le carnet de commandes est d'environ 8 mois et demi. Si les perspectives se sont dégagées, la prudence reste de mise. « Pour notre premier exercice (mars 1997/mars 1998), indique Patrick Fraisse, notre prévisionnel indique un chiffre d'affaires de 8,5 millions. Nous tablons ensuite sur une croissance de 10 % par an. » A l'avenir, le personnel sera associé à la vie de l'entreprise. « Nous jouons la carte de la transparence et les salariés seront intéressés aux profits. » Mais aussi aux éventuelles pertes : « Nous réfléchissons ensemble à la mise en place d'un système prévoyant des réductions de salaire, en cas de difficulté. » En attendant, c'est l'optimisme qui prévaut et la réflexion porte sur l'attaque de nouveaux marchés. D'ici à deux ans, Grand Sud BTP Garrigues entend se positionner sur la villa haut de gamme dans l'arrière-pays.

PHOTOS :1. Le carnet de commandes de la société est d'environ 8 mois et demi.

2. Patrick Fraisse, gérant de Grand Sud BTP Garrigues.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur